Energie / Klima


Les travaux du Groupe Energie-Climat visent à étudier les transformations des systèmes énergétiques et des modes de gouvernance des politiques climatiques et énergétiques. À travers différentes disciplines (économie, géographie, histoire, philosophie, science-politique), les chercheurs du Centre interrogent les héritages, les recompositions territoriales, les enjeux sociaux et les évolutions des politiques publiques à prendre en considération pour appréhender le contexte nouveau induit par le réchauffement climatique.


Chercheur.e.s

Claire Gauthier
Sujet de thèse : ConsommatEUrs: la construction sociale du consommateur-citoyen dans la transition énergétique de l'Union Européenne

Frédéric Graber
Frédéric Graber est chargé de recherche au CNRS. Ses recherches portent sur l'histoire environnementale des mondes contemporains et plus spécifiquement sur les outils administratifs du développement industriel et infrastructurel.

Judith Nora Hardt
Post-doctorante au Centre Marc Bloch, elle interroge pour sa part les concepts de sécurité, de conflit, de justice à travers les relations contemporaines Homme-Nature. Elle axe plus particulièrement ses réflexions sur les enjeux de sécurité soulevés par le changement climatique. Sa collaboration avec le Ministère des Affaires étrangères allemand vise à renouveler les approches de la diplomatie en la matière et ses travaux sous-tendent son engagement dans le mouvement Scientists For Future. Un projet en voie de soumission, Multiple crises autour de l'enchevêtrement des crises politiques, économiques, sanitaires et écologiques. Un projet en voie de soumission, Multiple crises autour de l'enchevêtrement des crises politiques, économiques, sanitaires et écologiques.

Timothée Haug
Sujet de thèse : Nature et société en temps de crise. Une relecture écologique des philosophies sociales de Hegel et Marx.

Sophie Lambroschini
Sophie Lambroschini est experte de la Russie et de l'Ukraine contemporaines avec un intérêt particulier pour les élites, les acteurs économiques ordinaires et la sociologie économique des conflits. En 2018, elle a entrepris une recherche sur la transformation des interactions économiques locales dans la guerre dans l'est de l'Ukraine à travers un cas d'étude anthropologique, celui d'une régie d'approvisionnement en eau ukrainienne opérant des deux côtés de la ligne de front. Son nouveau projet élargit cette approche de géopolitique "par le bas" à l'étude de la manière dont les dynamiques économiques et politiques locales en Europe centrale et orientale sont affectées par les projets transnationaux d’infrastructures et de connectivité eurasiennes, notamment les réseaux russes d’exportation de gaz et de pétrole.

Gilles Lepesant
lepesant@cmb.hu-berlin.de
Le projet de recherche de Gilles Lepesant (directeur de recherche au CNRS et affecté au CMB) s’inscrit pour sa part dans les travaux consacrés à la géographie de l’énergie telle qu’elle évolue dans le contexte de l’essor des énergies renouvelables. Il vise à expliciter les enjeux que revêtent une décentralisation des systèmes de production et la montée en puissance des politiques européennes pour les systèmes nationaux en place. Ses terrains d’étude en Allemagne, au Danemark et en France nourrissent une réflexion sur les concepts de gouvernance multi-niveaux, d’européanisation, de régimes socio-techniques.

Antonin Pottier
Transition écologique et justice sociale
Maître de conférences à l'EHESS et membre de la Chaire Energie et prospérité.

Elsa Tulmets
Die Bewältigung der Europäischen Krisen aus den Hauptstädten aus: Die Rolle der Verwaltungszusammenarbeit und der Zivilgesellschaft

Helge Wendt
Zirkulation von Wissen und Transformationen von Energiesystemen in Spanisch-Amerika und Europa (18. und 19. Jahrhundert)

Ulrike Zeigermann
zeigermann@cmb.hu-berlin.de
Les travaux d’Ulrike Zeigermann (post-doctorante à l’Université de Magdebourg) abordent les nouveaux modes de gouvernance et de circulation des savoirs qui émergent dans le contexte des politiques de développement durable. Ses terrains d’étude se situent au Royaume-Uni, en France ou encore en Allemagne où elle s’attache à expliciter les politiques conduites à l’échelle infra-étatique en matière d’adaptation au changement climatique. Ses travaux contribuent à actualiser les réflexions théoriques consacrées aux politiques publiques et aux jeux d’acteurs.


Manifestations

 

- Séminaires Climat-Energie

Le séminaire « Transition énergétique / Climat » coordonné par Gilles Lepesant et Ulrike Zeigermann a pour ambition de réunir scientifiques, mais aussi décideurs politiques et acteurs de la société civile autour de la recherche dans les domaines de l’énergie et du climat.

21 janvier 2021 (online) : Hydrogen strategy and the next steps of the german energy transition
Avec Cyriac Massué (BMF)

15 décembre 2020 (online) : Rethinking individual responsibilities for GHG emissions
Avec Antonin Pottier (CMB / EHESS) et Jessica Nihlén Fahlquist (Uppsala Universitet)

29 juin 2020 (online) : Nachhaltige Wachstums- und Innovationsstrategie für den Energie- und Industriestandort
Bernd Weber, Bereichsleiter Industrie, Energie, Umwelt, Wirtschaftsrat der CDU e. V.

Vidéo disponible en ligne : www.youtube.com/watch

20 février 2020 : Urban energy in Berlin, 1920-1990"
Thimothy Moss (IRI THESys). Ajouter le lien vers son projet/livre ?

24 janvier 2020 : Soft Power und die Energiewende: Die Rolle der bilateralen Energiepartnerschaften
Rainer Quitzow (IAAS Potsdam) und Christina Hülsken, Referentin für Energiewirtschaft in der Agentur für Erneuerbare Energien e.V.
Compte-rendu paru dans le Tagesspiegel : https://background.tagesspiegel.de/energie-klima/soft-power-der-energie-aussenpolitik-in-gefahr

11 novembre 2019 : Ein Monat nach dem Klimapaket der Bundesregierung – eine erste Bilanz
Dr. Sabrina Schulz (KfW), Julie Hamman (DGAP)


- Colloques et conférences

11 janvier 2021 : Ernst Ulrich von Weizsäcker, „Leider ist das Anthropozän nicht nachhaltig - Können wir das ändern?“ [L’anthropocène n’est malheureusement pas durable: pouvons-nous faire quelque chose ?]

L’anthropocène est le nom donné à la période au cours de laquelle c’est l’espèce Homo Sapiens qui gouverne pratiquement tout ce qui se produit sur terre : une catastrophe pour la biodiversité, le climat, les océans. Comment mesure-t-on les catastrophes ? Combien de temps avons-nous encore ? Que peut-on rendre plus durable ? Quel poids donner à la stabilisation de la population ? Quelles options politiques faut-il renforcer ? Et quels rapports avec les pays en développement faut-il établir ?
Le penseur et visionnaire Ernst Ulrich von Weizsäcker, ancien professeur de biologie, ancien président de l’Institut de Wuppertal pour le climat, l’environnement et l’énergie, ancien président de la Commission Environnement et co-président du Club de Rome, traitera du rapport de l’homme à son environnement à l’ère de l’anthropocène et des défis les plus brûlants qu’affrontent nos sociétés.
Le commentaire sera assuré par Prof. Jörg Niewöhner, Directeur du Integrative Research Institute on Transformations of Human-Environment Systems (IRI THESys) de l’Université Humboldt.

 

19 décembre 2019 : Conférence Contested futures for Coal – Historical and Economic Foundations of the Energy Transition(s).
https://cmb.hu-berlin.de/kalender/termin/contested-futures-for-coal-historical-and-economic-foundations-of-the-energy-transitions


Contributions

17 juin 2019 : CO2-Steuer: Was lehrt uns die französische Erfahrung ? (Gilles Lepesant)
https://rm2.hypotheses.org/959