Atelier Choix sous contraintes

Responsables : Sonia Combe et Emmanuel Delille

Coordination : Lucie Kuhls

Projet d’une série d’ateliers sur la question du « choix sous contrainte » ou du « choix dans les situations extrêmes ».

Cette question a été essentiellement traitée par la littérature, notamment dans Le choix de Sophie (William Styron, 1979) et son adaptation « hollywoodienne » cinématographique (Alan Pakula, 1982), deux œuvres qui ont eu un grand succès commercial.

Elle traverse pourtant la littérature mémorielle du nazisme, depuis David Rousset, Les jours de notre mort, 1946 et, bien sûr, les différents écrits de Primo Levi. Elle est centrale concernant le rôle des Judenräte et se trouve au cœur de la relation que fait Benjamin Murmelstein de sa fonction de responsable du conseil juif (Judenrat) dans le camp de Theresienstadt dans le documentaire de Claude Lanzmann, Le dernier des injustes (2013).

Récemment deux ouvrages scientifiques ont abordé le sujet, à partir d’approches différentes et complémentaires :

    -  Sonia Combe, Une vie contre une autre. Echange de victimes et modalités de survie dans le camp de Buchenwald (Fayard, 2014).

     -  Frédérique Leichter-Flak, Qui vivra qui mourra. Quand on ne peut pas sauver tout le monde (Albin Michel, 2015).

Au cours des séances la question est d’abord restituée dans les différents contextes historiques où elle s’est posée, avant d’examiner sa « récupération » et son impact sur la construction d’une conscience morale pour les générations de « l’après ».

Séances précédentes organisées au Centre Marc Bloch :

18 mars 2016, séance inaugurale à l’invitation de Sonia Combe, Catherine Gousseff et Susanne Beer.

24 juin 2016, invitée : Frédérique Leichter-Flak. Le séminaire a été suivi de la projection de Le dernier des injustes.

3 novembre 2016, invité : Philippe Mesnard, auteur de Primo Levi Le passage d’un témoin, Fayard, 2012.

2 mars 2017, invité : Jean-Charles Szurek, traducteur d’Adam Czrniakow, Carnets du ghetto de Varsovie, La Découverte, 2003.

 

Séance à venir :

16 juin 2017, invité : Jean-Michel Chaumont. Titre de son intervention: "Survivre à tout prix? Sur l'honneur, la résistance et le salut de nos âmes."

 

En octobre 2017, la séance sera consacrée au travail de recherche d’Aurélia Kalinsky sur Miklós Nyizsli (1901-56). Le séminaire sera suivi de la projection du film The Grey Zone (Tim Blake Nelson, 2001), présenté de manière critique.