Séminaire central

« Vies d’ordures » : comment se fabrique une exposition-recherche ?

22 mai, 2017 10h00 - 12h00

Philippe Tastevin (CNRS)​

En montrant les façons dont, tout autour de la Méditerranée, nos restes sont collectés, triés, réparés, transformés, l’exposition « Vies d’ordures » dessine un monde d’échanges où nos déchets s’avèrent être bien davantage que de simples rebuts. 450 objets, films, cartes, maquettes dévoilent une économie mal connue…

Du questionnement initial à l’ouverture au public, trois ans d’aventure collective ont été nécessaires pour construire ces « Vies d’ordures ». Trois ans de débats, de lente élaboration du propos et de sélection de ses « expôts », où, pour penser notre relation aux déchets, furent mis à contribution des chercheurs, des muséographes et surtout ceux qui en font l’expérience quotidienne, de l’éboueur à l’ingénieur, du récupérateur de rue à l’artisan ou à l’industriel recycleur, précieux et indispensables guides.

Cette intervention retrace un cheminement intellectuel et collectif s’appuyant sur une campagnes « enquêtes-collectes » pluridisciplinaires (G.H. Rivière), réalisées en Turquie, en Albanie, en Égypte, en Italie, en Tunisie, au Maroc ou dans le Sud-est de la France entre 2014 et 2016, et fait inédit dans un projet d’exposition ethnographique, sur l’association étroite et très en amont entre direction scientifique et direction artistique. 

Commentaire de Petra Beck (CMB)


Contact:

Petra Beck


Lieu:
Salle Georg Simmel, CMB
Friedrichstraße 191

10117
Berlin
Allemagne