Table ronde

ONLINE - The Backlash against Global Health: Brazil, the AIDS Pandemic and Bolsonaro, 2007-2020

28 janvier | 18h00

Veuillez noter que cet événement se déroule uniquement en ligne. Les personnes extérieures
intéressées peuvent s’inscrire à l’événement ZOOM à l’adresse suivante et recevoir
les données d’accès: anmeldung@cmb.hu-berlin.de

Avec: Marcos Cueto (historien des sciences à Fiocruz, Rio de Janeiro, Brésil)

This presentation will examine the decline of the AIDS Program in Brazil, the Latin American country most affected by the epidemic and for many years a model in Global Health. Up to 2007 the program was based on an alliance between the government and health activists and the supported life-saving drugs as public goods rather than commodities. The backlash was a result of a progressive government trying to appease neoliberals, a fragmented left, authoritarian and religious conservative political forces that came into power in 2016 and the contradictory influence of multilateral and bilateral agencies. The decline of anti-AIDS policies in Brazil also coincided with the end of the exceptional status AIDS enjoyed in many countries and organization since the late 1980s.

Cette table ronde est organisée avec Patricia Clavin, le Modern History Seminar, le Latin American Seminar de la History Faculty of Oxford University

Dans le cadre de la série

Essentiel à la société? Les effets sociaux de la crise. Perspectives franco-allemandes et européennes

Nous vivons une crise sanitaire globale sans précédent. La crise liée au COVID-19 a bouleversé notre organisation sociale en profondeur ; elle a affecté non seulement notre bien-être mental et nos sociétés, mais également nos systèmes politiques et financiers. Elle trace de nouvelles frontières entre vie privée et vie publique, en intensifiant le rôle joué par la technologie dans notre vie quotidienne. Elle impose d’examiner différemment notre rapport à la science mais aussi à l'environnement. Des tentatives pour imaginer le monde d’après émanent du monde politique, des médias ou des chercheur.e.s, allant de prophéties apocalyptiques à la conception d'utopies écologiques. Cependant, il est urgent non seulement d'imaginer notre avenir, mais aussi de réfléchir aux effets actuels de la crise sur de très nombreux pans de nos sociétés.

Dans ce contexte, le Centre Marc Bloch, centre franco-allemand de recherche en sciences humaines et sociales, dont les travaux portent principalement sur les mutations de l’Europe et sa place dans un monde global, souhaite ouvrir ses discussions à un plus grand public et lance un séminaire en ligne. Cette série de discussions, qui réunira des chercheur.e.s issu.e.s de différents horizons et disciplines – comme l'histoire, la philosophie, la sociologie, les sciences politiques, l'anthropologie, les sciences culturelles mais aussi la santé publique et l'écologie – cherchera à examiner les effets de la pandémie sur notre société in medias res. Nous restons convaincus que le passé peut aider à la compréhension de la situation actuelle, qu’elle soit exceptionnelle ou s’inscrive dans la durée, qu’elle renforce ou bouleverse nos structures sociales et nos organisations politiques, ou encore, qu’elle conduise ou non à réévaluer ce qui est considéré comme "pertinent" ou "essentiel" à la société. L'analyse de la société en temps de crise au moyen des sciences humaines et sociales peut non seulement permettre de comprendre ce qui nous arrive, mais aussi nous aider à définir les transformations sociales qui s’imposent.

Contact

Noa Levin
noa.levin  ( at )  cmb.hu-berlin.de

Partennaires

History Faculty of Oxford University

Lieu

Zoom