Séminaire de groupe de recherche

Projections environnementales. Climats, infrastructures, risque

15 décembre | 10h00

Colloque: Projections environnementales. Climats, infrastructures, risques

Organisation: Frédéric Graber (CMB), Judith Rainhorn (Maison Française d’Oxford)

Traduction simultanée allemand/français

Contact : fgraber@ehess.fr, judith.rainhorn@history.ox.ac.uk

Inscription : anmeldung@cmb.hu-berlin.de

L’environnement est aujourd’hui, par excellence, l’objet de projections dans le futur. Que ce soit le changement climatique, l’évolution de la biodiversité ou le devenir des ressources, l’environnement est un objet d’anticipations savantes et de prédictions profanes, qui visent à la fois à prendre la mesure des évolutions à venir et à imaginer, et parfois engager, des actions. Celles-ci peuvent envisager le futur sous la forme d’un destin auquel il convient de se préparer ou de s’adapter, ou sous la forme d’un dessein, d’interventions techniques et sociétales permettant de refaçonner les environnements et leurs avenirs. Si les défis contemporains en la matière sont à l’évidence exceptionnels, ces problématiques ne sont pas nouvelles et les environnements ont été, dans l’histoire, des objets récurrents de projection et d’anticipation. La principale forme de projection environnementale, à partir de l’époque moderne, est certainement celle du projet d’amélioration, qui vise la mise en ressource, la mise en valeur et l’exploitation d’environnements considérés comme mal ou sous-exploités, justifiant des modifications profondes des modes de propriété et d’usage. Mais les projections environnementales ne se réduisent en rien à la geste occidentale d’une mise au travail de la nature et les sociétés du passé ont dû faire face à des perspectives moins prométhéennes. Ainsi les risques et les pollutions induites par les activités humaines sont progressivement devenus des domaines de projection à part entière, tout comme les épidémies dont la répétition a suscité la mise en œuvre d’une prévention sanitaire souvent illusoire. Dans tous ces domaines, la conscience des vulnérabilités a invité les acteurs à envisager de nouvelles actions correctives, préventives, adaptatives ou réparatrices sur leurs environnements. Le présent colloque entend ainsi interroger la façon dont les sociétés modernes et contemporaines perçoivent, construisent et tentent de transformer leurs environnements en projetant sur les futurs imaginables ou prévisibles leurs perceptions et leurs savoirs contemporains.

Programme

15 décembre 2021

9h30 (Paris/Berlin time)  Accueil des participants

9h45 Introduction
Frédéric Graber, Centre Marc Bloch (Berlin)
et Judith Rainhorn, Maison française d’Oxford

10h00 When Caterpillars Consumed London: Crisis, Climate, and Fear During the Brown-Tail Moth Invasion
John Lidwell-Durnin (University of Exeter)

11h00 Visions de l’aléa au Kazakhstan soviétique : la maîtrise des laves torrentielles
et la construction contestée de futurs désirables
Marc Elie (CNRS, CERCEC, Paris)

12h00 Pause déjeuner

13h30 Faire des déchets toxiques les ressources durables de demain : La quadrature du cercle de l’économie circulaire
Soraya Boudia (Université de Paris)

14h30 From historical projections of the environment to twenty-first-century climate change and sea level rise in New Orleans
Eleonora Rohland (Universität Bielefeld, Center for InterAmerican Studies)

15h30 Pause

15h50 Planning in the 'unplanned' city : Provisioning for life in 1980s Dar es Salaam
Emily Brownell (University of Edinburgh)

16h50 Projecting Environments in Early Modern Science
Robert Iliffe (University of Oxford)
 

16 décembre 2021

9h45 Accueil des participants

10h00 La santé au cours de notre environnement
Carine Milcent (CNRS, Paris School of Economics)

11h00 Défendre l’avenir ? Preparedness, survivalisme et conservatisme aux États-Unis
Sébastien Roux (CNRS, IGlobes, Tucson, Arizona)

12h00 Pause déjeuner

13h30 Imperiale Utopien bauen: Technologien und Ideologien von Akklimatisierung im „langen“ 19. Jahrhundert
Richard Hölzl (Universität Göttingen)

14h30 Dans les ruines du futur. Anticiper et prévenir l’effondrement climatique (XIXe - mi-XXe siècle)
Fabien Locher (CNRS, Paris)

15h30 Pause

15h50 Performative projections ? Energy models and forecasts in German and French energy policy
Stefan Aykut (Universität Hamburg)

16h50 Conclusion
Frédéric Graber, Centre Marc Bloch (Berlin)

Lieu

Zoom