L'Europe comme espace de communication: médias, espaces publics et émotions

Responsable : Karsten Lichau

L’action politique ne se résume pas à un jeu de pouvoir mais bien plutôt à un processus de communication hautement complexe. L’observation des symboles et des discours, des rites et de la culture politique, des médias et de l’espace public est devenue un élément central de l’analyse politique, aussi bien contemporaine que passée. Les nouvelles théories de l’action humaine, qui mettent en évidence le rôle fondamental des émotions dans la pensée et l’action, permettent d’orienter cette approche.

Ce groupe de recherche a pour objectif d’élaborer, dans une perspective interdisciplinaire, un cadre méthodologique d’analyse des sentiments individuels et collectifs dans la sphère politique, et de le confronter à des exemples contemporains et passés. Au-delà des coopérations déjà bien établies entre l’histoire, la sociologie, les sciences politiques et l’ethnologie, le groupe intègre aussi les savoirs et les méthodes de l’anthropologie de la musique et de l’histoire de l’art. Cette ouverture permettra d’un côté une vision plus riche de l’iconographie, de la mise en musique du politique et de ses conséquences émotionnelles, de l’autre côté une meilleure compréhension des enjeux politiques de la production artistique et musicale. Le groupe s’intéressera tout d’abord à la signification des médias, des espaces publics et des sentiments dans les régimes monarchiques et dictatoriaux des époques moderne et contemporaine. Ensuite, le groupe analysera les stratégies émotionnelles des formes actuelles de domination et de l’action politique. Enfin, l’attention sera portée sur le rôle des médias de masse pour la mémoire collective.

Vous trouverez ici le programme du semestre d'hiver 2016/17.