(CIERA-PFR) La 'révolte de la nature' : Penser la nature avec la Théorie critique

Pensées critiques au pluriel. Approches conceptuelles de la recherche en sciences sociales

Responsable scientifique : Léa Barbisan (CMB/Sorbonne)

Organisme de financement : CIERA
Partenaires : Sorbonne Université, Université de Nantes, Centre Marc Bloch, Maison des Sciences de l’Homme, Center for Humanities and Social Change

Durée : 2022–2023

Ce programme de recherche entend mettre en lumière et évaluer les contributions des penseurs de la Théorie critique à l’étude du rapport entre nature et société, rapport aujourd’hui traversé par des crises de plus en plus en manifestes et à l’origine de débats théoriques importants dans les sciences sociales. Alors que la Théorie critique suscite un fort regain d’intérêt, ce projet a pour objectif de constituer un réseau franco-allemand de jeunes chercheurs et chercheuses (doctorant.e.s, post-doctorant.e.s, enseignant.e.s-chercheur.e.s) qui font de la Théorie critique leur objet d’étude ou qui mobilisent et discutent, dans le cadre d’études empiriques, les concepts et les thèses que ces penseurs ont formulés.

Direction:
Léa Barbisan