Alexandra Richter | Chercheuse associée

Pensées critiques au pluriel. Approches conceptuelles de la recherche en sciences sociales
Centre Marc Bloch, Friedrichstraße 191, D-10117 Berlin
Email: richter  ( at )  adk.de Tél: +49(0) 30 / 20 93 70700 or 70707

Institution principale : Université de Rouen | Position : MCF | Discipline : Etudes germaniques , Sciences de la culture , Littérature comparée |

Biographie

En 1993, j’ai commencé mes études (Germanistik, Philosophie, Komparatistik) à l’université de Zürich, en Suisse. Après une année ERASMUS à Tübingen en Allemagne, j’ai poursuivi mes études à Paris-IV-Sorbonne où j’ai soutenu en 2003 une thèse sur le rapport de Goethe à la philosophie: La pensée en archipel. Goethe face à la philosophie. Je suis agrégée en allemand. En 2007, j’ai été élue maître de conférences en Études Germaniques à l’Université de Rouen. Je suis membre de l’équipe de recherche interdisciplinaire sur les aires culturelles (ERIAC): http:// eriac.univ-rouen.fr/author/alexandra-richter/ 

Sujet de recherche

FORSCHUNG

Mes recherches portent sur le rapport (toujours singulier) entre poésie-pensée, littérature-philosophie et les façons dont celui-ci a été pensé, conçu, vécu, notamment par les poètes et écrivains. Comment les poètes lisent-ils la philosophie? Qu’en retiennent-ils? Pourquoi s’y intéressent-ils? Que peuvent-ils y trouver? Que peuvent-ils apporter à la philosophie (comme regard extérieur, comme autre rapport à la langue et à la pensée)? Les bibliothèques des écrivains peuvent fournir une piste encore rarement exploitée pour se faire une idée précise de leurs lectures philosophiques.

Autres domaines d´intérêt: les questions de traduction (Translationswissenschaften), les sciences de l´édition (Editionswissenschaften).

Projets

Dans le cadre de ma bourse Humboldt, je travaille actuellement sur Walter Benjamin et sa façon de penser ce rapport en terme de Verwandtschaft, c’est-à-dire comme un lien de parenté, de réciprocité, d’éclairage de l’un par l’autre à partir d’une différence sur un fond commun. 

Verwandtschaft, nicht Ähnlichkeit. Sprachphilosophie, Erkenntniskritik und Geschichtsdenken bei Walter Benjamin

Publications

Se reporter au site academia.eu: https://eriac.academia.edu/AlexandraRichter

LIVRES

Walter Benjamin, Sur Kafka, traduit de l’allemand, édité et présenté par Christophe David et Alexandra Richter, Nous, 2015

Le coach de Goethe. Conseil et médiation dans Les Affinités électives, coll. Actes académiques, Riveneuve, 2014

Walter Benjamin, Le concept de critique esthétique dans le romantisme allemand. Œuvres et inédits, édition critique intégrale, tome 3. Texte traduit de l’allemand par Philippe Lacoue-Labarthe et Anne-Marie Lang. Appareil critique traduit de l’allemand par Alexandra Richter, Fayard, Paris, 2009

Paul Celan. La bibliothèque philosophique, (avec Bertrand Badiou et Patrik Alac). Catalogue raisonné des annotations, Éditions Rue d’Ulm, 2004

TRADUCTIONS

Theodor W. Adorno, Contribution à une métacritique de la théorie de la connaissance. Études sur Husserl et les antinomies de la phénoménologie, Payot, 2011 (avec Christophe David)

Walter Benjamin, Romantisme et critique de la civilisation. Textes choisis et présentés par Michael Löwy, Payot & Rivages, Paris, 2010 (avec Christophe David)

ARTICLES

« Schrift in Leben oder Leben in Schrift verwandeln. Der (nicht mehr) heilige Text bei Schelm und Benjamin », In: Interjekte 11, 2017 (hrsg. von Yael Almog, Caroline Sauter, Daniel Weidner). http://www.zfl-berlin.org/tl_files/zfl/downloads/publikationen/interjekte/Interjekte_11.pdf

« De K. à D. : L´ellipse littéraire d´André Gorz », In: Le moment Gorz (dir.: Christophe Fourel et Alain Caillé), Le bord de l´eau, 2017, p. 29-39. http://www.editionsbdl.com/fr/books/le-moment-gorz/625/

« La non-reconnaissance de la dette : Walter Benjamin et la traduction», in A contrario, 2017/1 (n° 24), pp. 21-34. URL : http://www.cairn.info/revue-a-contrario-2017-1-page-21.htm

« Prier pour le petit bossu – La dimension politique de l´attention dans Le Méridien de Paul Celan » in PO&SIE numéro 159, 2017, pp. 111-121.

« Suspendre le vol de l’ange : Benjamin sur Kafka » in Walter Benjamin. Les ailes de la pensée. Les actes du colloque de Céret, Ouvrage édité par l’Association des Amis du Musée de Céret, 2016, pp. 79-95.

« Mais le poème parle ! – Parler du poème. La voix du poème, la voix du commentaire » in Paul Celan, la poésie, la musique. Avec une clé changeante, Bonnet A. et Marteau Fr. (dir.), Paris, Hermann, coll. GREAM Esthétique, 2015, pp. 69-83.

« De l’autre côté du miroir [...] autrement dit : dans l’avenir. Benjamin interprète de Kafka » in Benjamin sur Kafka. Nous, 2015, pp. 351-360.

« Des apories du conseil à la véritable médiation », in Le coach de Goethe. Conseil et médiation dans Les Affinités électives, coll. Actes académiques, Riveneuve, 2014, pp. 215-247.

« Goethes „Arbeit am Mythos“ : eine semiologische Lektüre des Festspiels Pandora » in Pandora. Zur mythischen Genealogie der Frau, Heidelberg, 2012, pp. 131-140.

« Vivre en exil : le cas de Robert Walser » in Une Suisse, des exils.... Études réunies par Emmanuel Cherrier & Karl Zieger, p. 251-262, Presses Universitaires de Valenciennes, 2008, pp. 251-262.

« Poetica potentialis. Die philosophische Bibliothek Paul Celans: Eine Poetik der Moderne ? » in Jahrbuch für internationale Germanistik, Band 11, Dezember 2007, pp. 227-232.

« Signes et miracles dans les Affinités électives » in L’Art du comprendre, n° 14, 2005, p. 107-144.

« Terre humaine ou du naturalisme en ethnographie » in Terre Humaine. Cinquante ans d’une collection, Bibliothèque nationale de France, 2005, pp. 111-115.

« Des roches et des nuages. Le Voyage en Italie de Goethe », in Actes du colloque Seuils&Traverses 4, Faculté des Lettres, Ankara, 2004, pp. 299-307.

« Die politische Dimension der Aufmerksamkeit in Paul Celans Meridian » in Deutsche Vierteljahrsschrift, Heft 4/Dezember 2003, pp. 659-676. 


An-Institut

© Centre Marc Bloch 2018 - Deutsch-Französisches Forschungszentrum für Sozialwissenschaften, Berlin

© Centre Marc Bloch 2018 - Deutsch-Französisches Forschungszentrum für Sozialwissenschaften, Berlin