Salima Naït Ahmed | Doctorante associée

Pensées critiques au pluriel. Approches conceptuelles de la recherche en sciences sociales
Centre Marc Bloch, Friedrichstraße 191, D-10117 Berlin
Email: salima.naitahmed  ( at )  yahoo.fr Tél: +49(0) 30 / 20 93 70700 or 70707
Site Web: http://http://

Institution principale : Université Jules Verne de Picardie | Position : Doctorante | Discipline : Philosophie |

Fichier avec CV
Bourse

Centre Interdisciplinaire d'Etudes et de Recherches sur l'Allemagne

Studienstiftung des Abgeordnetenhauses von Berlin

Titre de la thèse

Le féminin dans les écrits de Theodor W. Adorno: une critique de l’aliénation à l’épreuve du genre

Résumé de la thèse

La thèse propose de réactualiser la théorie critique de la première génération de l’Ecole de Francfort, à travers la figure de T. W. Adorno, à la lumière des besoins du féminisme de la « troisième vague ». Ce projet a pour point de départ l’intérêt renouvelé du féminisme pour les questions économiques. Portant le soupçon sur un modèle économique néolibéral « androcentré », le féminisme renoue aujourd’hui avec des problématiques essentielles de la réflexion de l’Ecole de Francfort. Les écrits d’Adorno en particulier contiennent des réflexions riches relatives aux figures féminines aliénées dans le contexte des sociétés industrialisées. Le potentiel réflexif de son œuvre relativement au genre n’a pourtant pas été exhibé de manière systématique. C’est ce que se propose cette thèse avec deux objectifs majeurs.

Le premier objectif de la thèse concerne la mise au clair du potentiel féministe des écrits d’Adorno qui pourrait fournir des outils critiques supplémentaires au renouveau actuel du féminisme. Cependant, dès lors que la « question des femmes » n’est explicitement identifiable que dans des réflexions périphériques, il semble nécessaire d’entreprendre l’examen des points aveugles et de l’androcentrisme des écrits visés. Les considérations sur les femmes sont de surcroît souvent l’occasion de la reproduction de représentations romantiques d’un féminin symbolique ou de représentations issues de la psychanalyse freudienne envisageant le féminin comme manque ou miroir inversé du masculin. En étant fidèle à l’entreprise de la théorie critique, il s’agit de permettre son renouvellement en exposant un hors-champ théorique qu’elle ignorait d’abord sur la question de femmes.

Le deuxième objectif de la thèse concerne la réflexion sur le concept d’aliénation. De nombreux travaux philosophiques récents en proposent l’actualisation encore sous l’impulsion du contexte néolibéral. Certains ont pour intérêt d’offrir une critique de l’aliénation qui n’en implique pas une vision essentialiste. Les écrits de notre corpus souffrent d’une telle vision qui contribue à pétrifier la considération du féminin et à empêcher l’affirmation cohérente d’une théorie féministe. Les nouveaux travaux sur l’aliénation n’envisagent cependant pas les implications du genre dans la pensée des aliénations (Entfremdung, Entäußerung, Verdinglichung) alors qu’Adorno se proposait de décrire une aliénation proprement féminine dans le contexte de l’industrie culturelle de masse qui implique la réification (Verdinglichung) des femmes. La confrontation des nouvelles théories de l’aliénation à la réflexion sur l’aliénation «de genre » chez Adorno pourrait permettre un dialogue heuristique.

 

Directeur de thèse

Estelle FERRARESE

Le féminin dans les écrits de Theodor W. Adorno : une critique de l’aliénation à l’épreuve du genre

Publications

« De la dénaturalisation à la renaturalisation ds femmes, nature et réification chez Adorno ». In: Trajectoires n°12, février 2019.

« Les formes de vie féminines dans les Minima Moralia d'Adorno ». In: Formes de vies, dir. Estelle Ferrarese et Sandra Laugier, CNRS Editions, septembre 2018.

Traductions en français:

« Über Tradition » (« Sur la tradition »). In: Où en sommes-nous avec la Théorie esthétique d'Adorno ? dir. Christophe David et Florian Perrier, Pontcérq, décembre 2018. Traduction commune au CMB avec Victor Frangeul-Baron, Frank Müller, Katia Genel, Sara Minelli, Aurélia Peyrical, Mahaut Ritz, Jean Tain et Antonin Wiser.

Rahel Jaeggi: « A Wide Concept of Economy: Economy as a Social Practice and the Critique of Capitalism » ("L'économie comme pratique sociale et le captalisme comme forme de vie"). In: Formes de vie, dir. Estelle Ferrarese et Sandra Laugier, CNRS Editions, septembre 2018.

 


An-Institut

© Centre Marc Bloch 2018 - Deutsch-Französisches Forschungszentrum für Sozialwissenschaften, Berlin

© Centre Marc Bloch 2018 - Deutsch-Französisches Forschungszentrum für Sozialwissenschaften, Berlin