Weitere Veranstaltungen

Exposition photo - Mode modeste et récits de soi

22. Januar | 18:00

"Modest fashion und Narrative des Selbst" / Mode modeste et récits de soi.

Die Ausstellung wurde am 22. Januar eröffnet und befindet sich in den Räumlichkeiten des Centre Marc Bloch ( Friedrichstrasse 191 - 10117 Berlin - 3. Stock)

In Kooperation mit dem programme Sociétés Plurielles (Université Sorbonne Paris Cité, Inalco) und der Universität Paris XIII (CEPN), freut sich das Centre Marc Bloch, Sie zur Eröffnung der Ausstellung "Modest fashion und Narrative des Selbst", konzipiert von Virginie Silhouette-Dercourt und Maud Delaflotte (Fotografin), einladen zu dürfen.

Locker sitzende Kleidung, layering, lange Ärmel und hohe Ausschnitte, Turbane, Schals, Hüte oder Stolen - welche Selbstnarrationen stehen hinter diesen Konsumentscheidungen, welche Auffassungen von modest fashion? Die Ausstellung „Modest fashion und Narrative des Selbst“ beschäftigt sich mit vielfältigen Konsumpraktiken von modest fashion in Frankreich und ihrer Zirkulation. Wie wählt man morgens vor dem Spiegel seinen Style aus? Welche Rolle spielen hierbei jeweils Mode, Religion und andere Dimensionen des Selbst? Welche Objekte und symbolischen Ressourcen sucht man auf dem Markt, in Läden, im Internet und auf den sozialen Netzwerken, um den eigenen Körper als Matrix einer Selbstnarration zu kreieren?

Hier finden Sie den Artikel der Frankfurter Allgemeine Zeitung zur Fotoausstellung : "Was die Verhüllung eröffnet".


Depuis une dizaine d’années, la mode modeste (modest fashion) est considérée comme l’un des segments les plus dynamiques du marché de la mode en France et dans le monde. Réservé au départ à des minorités pratiquantes, engagées dans des discours anti-mode et anti-consommation, le marché s’est élargi et diversifié au fur et à mesure des années par le biais d’espaces digitaux mondialisés (sites de e-commerce, blogs, YouTube, réseaux sociaux comme Instagram). De même, des marques de fast fashion et de luxe cherchant à être plus « inclusives » et à profiter de ce marché en pleine croissance ont lancé des offres dédiées : vêtements amples, layering et multi couches, manches longues et encolures hautes, turbans, écharpes, bonnets ou étoles. Mais, alors que cette mode a fait l’objet d’un travail académique aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne, en Allemagne ou en Turquie, elle reste un angle mort de la recherche en France.


L‘exposition Mode modeste et récits de soi présentée par Maud Delaflotte et Virginie Silhouette-Dercourt s’intéresse à la consommation de mode modeste du point de vue de femmes françaises : comment se choisit-on un style le matin devant son miroir ? Quels arbitrages entre mode, religion et autres dimensions de soi ? Quels objets et ressources symboliques cherche-t-on sur les marchés, dans les magasins, sur Internet et les réseaux sociaux pour se créer un corps-récit de soi:? Quelle production d’identités par la consommation ?
A travers une enquête menée à Paris et en Seine-Saint-Denis, l’exposition propose dix portraits de femmes, composés selon un même dispositif : dans un premier temps, chaque femme était invitée à choisir sa tenue et le décor de la prise de vue. Dans un deuxième temps, chacune était interrogée sur ses pratiques de beauté et de mode dans le quotidien, depuis l’enfance, et tout au long de son cycle de vie. Chaque portrait est accompagné de témoignages et de cartes de consommation indiquant les lieux d’achats physiques ou digitaux ainsi que les sources d’inspiration. Derrière le point de vue volontairement esthétisant des images, il s’agit de montrer la quête individuelle d’un style de beauté : non pas d’une beauté au rabais, mais d’une beauté sans cesse retravaillée et renouvelée pour coller au plus près aux récits de soi et aux dernières tendances de la mode dans le monde.

Avec le soutien du programme Sociétés Plurielles (Université Sorbonne Paris Cité), de l’Inalco, du Centre d’Economie de Paris-Nord (CEPN), et du Centre Marc Bloch de Berlin. L’exposition a été conçue par Virginie Silhouette-Dercourt et Maud Delaflotte.
En collaboration avec Sébastien Vannier, Centre Marc Bloch et Nicolas Pannetier, Atelier Limo.
Les organisatrices souhaitent ici remercier : Moulay Badji, Christine Barwick, Simon Brunel, Denis Dercourt, Aicha N’Diaye, Aline Palige, Nicolas Pannetier, Marie Poinsot, Marie-Avril Roux-Steinkühler, Patrick Simon, Mame Gnagna Sarr, Ousseynou Saidou Sy, Marie Terris, Jakob Vogel, Nathalie Von Bernstorff, et Béatrice Von Hirschhausen pour leur temps et leurs conseils.

Vous trouverez ici l'article du Frankfurter Allgemeine Zeitung consacré à cette exposition et intitulé "Was die Verhüllung eröffnet".

Kontakt

Virginie Silhouette-Dercourt
vdercourt  ( at )  gmail.com

Ort

Georg-Simmel Saal
Friedrichstraße 191

10117
Berlin
Deutschland

Dokumente