Le CMB

Un centre franco-allemand de recherche en sciences sociales

Au lendemain de la chute du Mur de Berlin, les gouvernements français et allemand ont décidé conjointement de créer un centre franco-allemand de recherche en sciences sociales ouvert sur l’Europe. Fondé le 9 octobre 1992, le Centre a été placé, lors de son inauguration le 8 septembre 1994, sous le patronage de l’historien médiéviste Marc Bloch (1886-1944).

Le premier directeur en fut l’historien Étienne François (1992-1999), suivi par la philosophe Catherine Colliot-Thélène (2000-2005), par la politologue Pascale Laborier (2005-2010) puis par l'historien Patrice Veit (2010-2015). La direction est assurée actuellement par l’historienne Catherine Gousseff.

D’un point de vue structurel, le Centre Marc Bloch se caractérise par une identité et un mode de fonctionnement binationaux, renforcés depuis 2015 par la création d’une association reconnue d’utilité publique de droit allemand qui porte le nom de « Centre Marc Bloch e.V. ». Celle-ci rassemble les tutelles françaises et allemandes du Centre Marc Bloch, en faisant une institution unique dans le monde de la recherche. Les membres de cette association se composent d’une part des tutelles ministérielles le Ministère des Affaires étrangères et du Dévelop­pement international, le Ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et le Ministère fédéral allemand de l’Enseigne­ment et de la Recherche (BMBF) et d’autre part d’institutions de recherche le Centre national de la recherche scientifique (CNRS), l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS) et le Wissenschaftskolleg zu Berlin (Wiko). À cela s’ajoutent deux autres partenaires institutionnels, le Sénat de Berlin et l’Université Franco-Allemande, un acteur central de la coopération scientifique franco-allemande. 

L’obtention d’une personnalité juridique allemande va de pair avec le maintien des dispositifs et des accords préexistants avec le CNRS et le MAEDI. Le Centre Marc Bloch reste donc également une « Unité mixte des instituts français de recherche à l’étranger » (UMIFRE n° 14 CNRS – MAEDI) et une unité de service et de recherche du CNRS (USR 3130).

Par ailleurs, le CMB est parfaitement intégré au paysage universitaire berlinois. Depuis mars 2011, il bénéficie du statut d’institut « auprès » (An-Institut) de l’Université Humboldt de Berlin.

Institution de recherche et de formation à la recherche, le Centre Marc Bloch se caractérise par son interdisciplinarité et sa dimension franco-allemande. La pratique interdisciplinaire est consubstantielle des projets, des axes de recherche comme des groupes de recherche du Centre, qui réunit les différentes disciplines des sciences humaines et sociales.

La dimension franco-allemande est par ailleurs un enjeu essentiel, tant sur le plan intellectuel que scientifique. Elle constitue le socle à partir duquel s’élaborent des coopérations européennes plus larges, en particulier avec les pays d’Europe centrale et orientale. Elle s’incarne dans le recrutement des chercheurs et des doctorants, dans le fonctionnement des groupes de recherche et les projets du Centre ainsi que dans l’organisation de colloques et de conférences qui associent fréquemment des partenaires allemands et français.

Le Centre Marc Bloch joue en outre un rôle important de « passeur » entre la France et l’Allemagne, constituant un relais de premier plan dans la mise en réseaux des universités, des laboratoires et de leurs chercheurs.