Migrations, territoires, société

Responsables : Catherine Gousseff, Christine Barwick et Virginie Silhouette-Dercourt

Le groupe de recherche « migrations, territoires, société » travaille à l’élaboration de questionnements communs et interdisciplinaires autour des circulations en Europe.

Sous la coordination  de Christine Barwick, Catherine Gousseff et Virginie Silhouette-Dercourt, les perspectives ouvertes par le groupe de recherche s'étendent à la fois géographiquement et temporellement, prenant en considération aussi bien le temps long et les dynamiques générationnelles que les situations contemporaines. Les migrations ne sont pas seulement approchées comme des mouvements linéaires vers un territoire « d’accueil » mais bien comme un phénomène ancien et aléatoire d’une part, global et transnational, de l’autre, qui emporte avec lui les « patries » d’origine. Des approches en termes de diasporas, d'autonomie de la migration, de transnationalisme et de systèmes d'appartenances complexes seront alors privilégiées.

Le programme du groupe de recherche alterne principalement entre des séances de lectures théoriques et méthodologiques et des interventions de chercheurs et chercheuses invité.e.s qui présentent leurs recherches dans une perspective franco-allemande. Suite au développement récent de la question des réfugié.e.s, les thèmes de l'asile, de l'accueil, de l'éducation, de « l'intégration » mais aussi des barrières sont abordés sous plusieurs angles. Nous nous intéressons au phénomène de la frontière et aux pratiques administratives et sociales par lesquels les régimes migratoires sont constitués et évoluent dans le contexte européen actuel. Par ailleurs, l'expérience et les conséquences de la traversée des frontières du point de vue des migrant.e.s, y compris en termes psychologiques et corporels, sont abordés à travers des travaux anthropologiques et historiques. Enfin, un échange avec des militant.e.s d'associations/organismes présent.e.s auprès des migrant.e.s est prévu, nous permettant de revisiter nos interrogations scientifiques à la lumière de leurs expériences pratiques sur le terrain. 


Nous abordons donc, à travers des lectures et des échanges entre chercheurs et chercheuses venant de différentes disciplines et horizons scientifiques, un terrain qui déborde l’Europe et ses frontières.