Dynamiques et expériences de la globalisation

Responsables: Patricia Hertel, Nazan Maksudyan, Andreas Mayer

Co-organisateurs: Léa Renard

L'objectif de ce pôle de recherche est d'identifier et d'étudier les phénomènes du "global » d’un point de vue historique et dans le présent. L'objectif est à la fois d'examiner les processus divers et complexes de la mise en réseau et les circulations globales et de s'interroger sur leur signification en tant que mesure des expériences et des concepts qui influencent les formes de vie, les théories et les objets épistémiques.
Download

Le pôle de recherche « Dynamiques et expériences de la globalisation » se propose d’interroger les fondements théoriques et pratiques de nos cadres de pensée sur les processus de connexion au niveau mondial et de construire un appareil critique à partir de cette refondation pour comprendre la « mondialisation » et ses dynamiques.

L'Europe dans ses relations globales, ainsi que l’Afrique et l’espace méditerranéen, constituent nos terrains d’étude privilégiés. Mêlant différentes approches théoriques (principalement issues de l'histoire globale, de l'histoire connectée, de la micro-histoire, de l'histoire des sciences et des savoirs, des études postcoloniales), le pôle se consacre, dans le cadre d'un échange interdisciplinaire, à l'étude de champs de recherche empiriques pertinents pour nos questions. Il s'agit de relier trois niveaux thématiques : Premièrement, une réflexion sur les possibilités et les conditions d'une critique de la notion d'universalisme, deuxièmement, des questions épistémologiques liées aux expériences multiples et parfois contradictoires des processus globaux ou transnationaux et, troisièmement, l'analyse des profondes distorsions et des relations de pouvoir qui résultent des structures impérialistes et coloniales. Pour se faire, nous accordons une attention particulière aux instruments de connaissance, aux technologies, et à leur circulation.