(CNRS-IRN) Forms of Life : Vulnérabilité et dynamique des formes de vie

Pensées critiques au pluriel. Approches conceptuelles de la recherche en sciences sociales

Das Netzwerk

Das internationale Forschungsnetzwerk (Groupement de recherches international, GDRI) „Lebensformen“ wurde offiziell im April 2016 in New York gegründet. Auslöser war die Veranstaltung "Contemplating Vulnerable Forms of Life", in deren Vorfeld es mehrere Ateliers am Centre Marc Bloch, an der Sorbonne und der Humboldt-Universität gegeben hatte. Das aus den Ateliers entstandene Netzwerk nahm schliesslich die aktuelle Form des GDRI an. Finanziert vom Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), ist es für vier Jahre (2017–2020) am Centre Marc Bloch angesiedelt und besteht aus 32 ForscherInnen und NachwuchswissenschaftlerInnen. Es vereint die Humboldt-Universität zu Berlin, die Johns Hopkins University Baltimore, die City University of New York, die Doshisha University Kyoto, die Universität La Sapienza in Rom sowie die CNRS-Forschungszentren ISJPS (Sorbonne) und EPIDAPO (Los Angeles).

Le GDRI « Forms of Life », financé par le CNRS et porté par le Centre Marc Bloch pour la période 2016-2020 réunit la Humboldt-Universität, la Johns Hopkins University à Baltimore, CUNY à New York, Doshisha University à Kyoto, La Sapienza à Rome, l’ISJP et le CURAPP-ESS. Estelle Ferrarese en assure la coordination.

Face à l’émergence spectaculaire de la notion de formes de vie dans la sociologie, l’éthique, la politique, l’anthropologie, et comme point majeur de contact des SHS avec les sciences de la vie, ce réseau vise à constituer et à agencer un champ de recherches cohérent par delà les disciplines et les traditions intellectuelles.

Que ce soit au sein de la Théorie critique, dans la philosophie du langage ordinaire issue de Wittgenstein et de Cavell, dans la pensée du biopolitique inspirée de Foucault ou dans certains courants de l’anthropologie de la vie, la notion de « formes de vie » permet d’abord de penser de nouvelles formes de critique de ce qui se présente comme donné. Parce qu'elle invite à réinterroger l'articulation du « social » et du « vital » sur laquelle repose les institutions du monde humain, elle appelle à un important renouvellement des catégories opératoires dans les sciences humaines.

Notre réflexion porte plus particulièrement sur ce que peut être une éthique des formes de vie, abordée par le prisme de la vulnérabilité humaine, et sur la politique que suggèrent les formes de vie.

Séminaires et journées d'études

  • 14 mars 2016, "The meaning of care in different traditions", Doshisha University Kyoto
  • 5 avril 2016, "Contemplating Vulnerable Forms of Life", City University New York
  • 21 juillet 2016, "Forms of life and second nature", Humboldt-Universität Berlin
  • 15 et 16 septembre 2016, "The form capitalism gives to our lives", Centre Marc Bloch Berlin
  • 7 et 8 mars 2017, "Forms of Vulnearibility, Bodies and the Self", Doshisha University Kyoto
  • 8 et 9 juin 2017, Workshop "Intersex. Beyond the Binaries", EPIDAPO Los Angeles
  • 26 et 27 juin 2017, Conférence internationale "Martha Nussbaum. De la fragilité du bien à la justice poétique", Paris I
  • 14 et 15 septembre 2017, "Alternative Traditions in Contemporary Ethics", La Sapienza Rom
  • 26 et 27 novembre 2017, "The Avoidance and Appearance of the Child", Johns Hopkins University Baltimore
  • 19 et 20 janvier 2018, Workshop "Rules, Forms of Life and the Law", Université de Paris I-Panthéon Sorbonne
  • 9 et 10 février 2018, Workshop "Media Immersion and Forms of Life", UCLA, Los Angeles
  • 14 février 2018, Workshop "Precarious Work", CUNY, New York
  • 24 avril 2018, Journée d'études "Democracy and Forms of Life", Centre Marc Bloch à Berlin (en partenariat avec le GDRI POLINOR)
  • 20 et 21 septembre 2018, Workshop "Urban Forms, Urban Lives", Centre Marc Bloch
  • 5 et 6 décembre 2018, Conférence internationale "Theodor W. Adorno. Ethics and Politics of Forms of Life", Université de Picardie-Jules Verne, Amiens