Dr. Diane Barbe | Chercheuse associée

Mobilités, Migrations, Recomposition des espaces
Centre Marc Bloch, Friedrichstraße 191, D-10117 Berlin
Email: diane.barbe  ( at )  gmail.com Tél: +49(0) 30 / 20 93 70700

Institution principale : Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle | Position : Chercheuse associée | Discipline : Histoire de l'Art |

Biographie

Diane Barbe a étudié l'histoire et l'histoire de l'art. Elle a soutenu sa thèse d'Etudes cinématographiques et audiovisuelles, à l'Université Paris 3-Sorbonne Nouvelle, en 2016. Intitulée "Berlin(s) à l'écran de 1961 à 1989. Essai de topographie cinématographique", cette étude porte sur les représentations filmées de Berlin divisé dans les cinématographies est- et ouest-allemandes. Elle a été doctorante boursière du Centre Marc Bloch en 2014 et 2015.

Elle a été chargée d'enseignement à l'Université Paris Ouest Nanterre La Défense (2011-2013) et Paris 3 Sorbonne Nouvelle (2012-2013).

Bourse

- Sept-oct. 2014 : Bourse de mobilité - Centre Marc Bloch, Berlin

 

- Avril-sept. 2015 : Bourse de fin de thèse - Centre Marc Bloch

 

Sujet de recherche

- Histoire des cinémas allemands

 

- Représentations audiovisuelles de la ville - Histoire visuelle de Berlin

 

- Représentations audiovisuelles de la Wende et de l'expérience post-socialiste dans les nouveaux Länder

 

Titre de la thèse

Berlin(s) à l'écran de 1961 à 1989. Essai de topographie cinématographique

Résumé de la thèse

Cette thèse d’Études cinématographiques et audiovisuelles interroge la ville de Berlin divisée telle qu’elle a été représentée dans les cinématographies est- et ouest-allemandes (1961-1989).

Cette recherche tire son originalité d’un positionnement quant à la ville filmée qui a été échafaudé en empruntant des éléments de méthode à la discipline historique, à la sociologie, aux études urbaines, aux études littéraires et aux études cinématographiques. Les apports de ces différents domaines du savoir ont permis d’élaborer un protocole d’analyse, construit par et pour l’objet étudié, ayant guidé l’étude des longs métrages choisis. L’enquête menée durant ce doctorat a de plus pallié un manque en fournissant un catalogue (en français) répertoriant de manière systématique les longs métrages de fiction « à » et « sur » Berlin durant la période choisie, dans une approche croisée entre Est et Ouest.

L’analyse comparatiste d’un corpus de quatre-vingts films est- et ouest-berlinois a conduit à repérer des parallèles et a mis au jour des jeux d’influences et des interrelations de part et d’autre du Mur, participant à l’écriture d’une histoire visuelle et croisée de la ville divisée. Les expressions cinématographiques des identités urbaines portées à l’écran sont au cœur de cette étude : elle questionne la manière dont ces films, par la singularité de l’expérience cinématographique, deviennent matière à penser et repenser le champ de la connaissance sur Berlin.

Institution de la thèse

Université Paris 3 - Sorbonne Nouvelle

Directeur de thèse

Laurent Veray

« L’usine a fermé, et après ? » – Les représentations audiovisuelles des transformations économiques de Berlin-Est et des nouveaux Länder (1990-2010)

Au carrefour de l’histoire urbaine et sociale, de l’histoire des représentations et de la sociologie visuelle, ce projet de recherche propose d’embrasser et d’étudier le post-wall cinema à travers la problématique bien précise du processus de transformation économique de Berlin-Est et des nouveaux Länder durant les deux décennies qui suivent la chute du Mur de Berlin. À partir d’un corpus de sources filmiques hétérogènes (films documentaires et de fiction), il s’agira de mettre en lumière les énoncés produits et la pluralité des modalités formelles rendant compte du processus de transformation économique postsocialiste, et notamment de la désindustrialisation. Avec une méthode d’analyse des productions cinématographiques transdisciplinaire articulant individus et espaces, il sera question de penser le sens produit par ces images quant aux trajectoires individuelles des acteurs sociaux, mais aussi au regard des espaces et de leur transformation, dans une approche phénoménologique axée sur la notion d’expérience postsocialiste.

Publications

Actes de colloque

▪ « Zwischen Archiv und Fiktion, zwischen Erfahrung und Erinnerung: die Darstellung des Raumes im Film Erziehung vor Verdun » in : Droit Emmanuel, Offenstadt Nicolas (dir.), Das Rote Erbe der Front. Der Erste Weltkrieg in der DDR, à paraître.

▪ « Le Mur à l'écran : discours, projection, mémoire du Mur de Berlin au cinéma » in : Colin Nicole, Defrance Corine, Pfeil Ulrich, Umlauf Joachim (dir.), Le Mur de Berlin : Histoire, Mémoires, Représentations, Bruxelles, P.I.E. Peter Lang, 2016, p. 213-228.

▪ « Le Mur de Berlin. De la fiction à l’image d’archives » in : Maury Corinne, Ragel Philippe (dir.), Filmer les frontières, Vincennes, Presses Universitaires de Vincennes, 2016, p. 45-54.

▪ « Projecteurs sur le Mur. La représentation du Mur de Berlin dans le cinéma de fiction est- et ouest -allemand de 1961 à 1990 » in : Niemeyer Christin, Pfeil Ulrich (Hrsg.), Der deutsche Film im Kalter Krieg.Cinéma allemand et Guerre froide, Bern, P.I.E. Peter Lang, 2014, p. 197-212.

Revues scientifiques à comité de lecture

▪ « Du film à la carte. Récit d’une expérience de ciné-cartographie », Mondes Sociaux [En ligne], mis en ligne le 18/02/2019. URL : https://sms.hypotheses.org/18760.

▪ « Berlin(s) à l’écran de 1961 à 1989. Essai de topographie cinématographique », Trajectoires, [En ligne], 11/2018, mis en ligne le 20/01/2018. URL : http://journals.openedition.org/trajectoires/2560.

▪ « Entre vitrine politique et critique sociétale : Berlin à l’écran des années 1960 à la chute du Mur », Revue d’Allemagne et des pays de langue allemande, T. 49, 1-2017, p. 133-145.

▪ « La ville nouvelle à l'écran : le stéréotype filmé des grands ensembles berlinois (1961-1989) », Revue Trait d'Union, n°7, 2017, p. 22-29.

▪ « Entre effacement des traces et muséification : la mémoire est-allemande vingt ans après la chute du Mur de Berlin », Cahiers d’Histoire immédiate, n°37/38, 2010, p. 153-170.

Ouvrages collectifs

▪ « Una ciudad palimpsesto en la pantalla » in : Fennstra Pietsie, Verzero Lorena (dir.), Cuidades performativas y las practicas articas: Buenos Aires, Berlin y Madrid, Buenos Aires, CLACSO, à paraître.

▪ « Les traces filmées d’un art politique in situ à Berlin-Ouest dans les années 1970 et 1980 » in : Péquignot Bruno, Belfakih Abdelbaki (dir.), Art, ville, images, Paris, L’Harmattan, 2018. 

▪ « Berlin-Est après 1989. L’ancienne capitale de la RDA dans le cinéma allemand de 1990 à la fin des années 2000 »in : Camarade Hélène, Guilhamon Elizabeth, Steinle Matthias, Yèche Hélène (Ed.), La RDA et la société postsocialiste dans le cinéma allemand après 1989, Villeneuve d’Ascq, Presses universitaires du Septentrion, 2018, p. 175-187.

Autres

▪ « Fuir au pied du Mur. Portraits filmés dans les rues de Berlin-Ouest », Jef Klak, n° 5, 2018, p. 137-141.

▪ « Berlin divisé au cinéma depuis 1945 », Centre national de la documentation pédagogique [En ligne]. URL : http://www.cndp.fr/mag-film/themes/berlin-divise-au-cinema-depuis-1945/le-theme/