Dr. Marie Urban | Chercheuse associée

Mobilités, Migrations, Recomposition des espaces
Centre Marc Bloch, Friedrichstraße 191, D-10117 Berlin
Email: marie.urban  ( at )  univ-lorraine.fr Tél: +49(0) 30 / 20 93 70700

Institution principale : Université de Lorraine | Position : Maîtresse de conférences à l'Université de Lorraine Docteure en Arts / Spécialité Arts de la scène | Discipline : Sciences de la culture |

Biographie

Marie Urban est docteure en Arts, spécialisée en Arts de la scène. Elle a réalisé sa thèse en cotutelle et dans le cadre d'un PhD Track de l’Université Franco-Allemande entre les universités d’Aix-Marseille et d’Hildesheim. De plus, elle est associée au Centre Marc Bloch de Berlin depuis janvier 2017. Sa recherche se concentre sur les dimensions politiques des nouvelles dramaturgies et pratiques documentaires du théâtre germanophone d'aujourd'hui. Parallèlement, elle travaille comme dramaturge pour la scène indépendante pour des projets de théâtre en prison (Aufbruch), mais aussi pour différentes performances de Chang Nai Wen, Christoph Winkler et David Weber-Krebs, et collabore avec l’artiste visuel Alexander Schellow depuis 2009.

Fichier avec CV
Bourse

Soutien de l'Université Franco-Allemande:

 

Aide à la mobilité dans le pays partenaire de janvier à jui 2015

 

Soutien à la cotutelle de thèse franco-allemande

 

Bourse de recherche du DAAD pour la promotion en cotutelle de thèse:

 

Première phase de financement: Octobre 2015 à juillet 2016

 

Deuxième phase de financement : Septembre 2016 à avril 2017

 

(cotutelle)
Titre de la thèse

Expériences documentaires et création théâtrale. Processus de création, réalités, dramaturgies et dimensions politiques des arts de la scène germanophone d'aujourd'hui.

Résumé de la thèse

Le nombre de formes théâtrales se basant sur des recherches documentaires a considérablement augmenté ces dernières années dans l’espace germanophone. Les œuvres explorées sont complexes, fragmentées, souvent caractérisées par une porosité entre réalité et fiction. Cette étude explore la manière dont les pratiques documentaires actuelles s’ancrent dans le réel en développant notamment de nouvelles formes de participation durant les processus créatifs. Bien qu’il existe une filiation avec le « théâtre documentaire » provenant d’une tradition théâtrale historique en Allemagne, ce terme n’est plus adapté à la diversité des pratiques et des esthétiques documentaires actuelles. En effet, l’expérience est aujourd’hui au cœur de ces pratiques qui se fondent sur l’échange, l’investigation et s’inscrivent dans la durée. Nous mettons en valeur l’émergence d’esthétiques journalistiques, la production d’un savoir inédit et le déplacement du politique au théâtre à travers les pratiques documentaires d’aujourd’hui. Un aspect central du travail consiste à observer les liens entre les pratiques, les méthodes de production et les dramaturgies dans un corpus d’œuvres constitué de récits biographiques. Les transformations à la fois sociales et esthétiques générées par ces pratiques réinventent les théâtralités, réinterrogent l’Histoire et présentent des identités en mouvement.

Institution de la thèse

Aix-Marseille université / Universität Hildesheim

Directeur de thèse

Prof. Dr. Yannick Butel und Prof. Dr. Annemarie Matzke

Nouvelles dramaturgies et pratiques documentaires dans le théâtre contemporain. Saisissement du réel, processus de création et dimensions politiques à l’exemple du théâtre indépendant germanophone.

Le nombre de formes théâtrales se basant sur des recherches documentaires a considérablement augmenté ces dernières années dans l’espace germanophone. Les formes qui en découlent sont multiples, fragmentés, souvent caractérisées par une porosité entre réalité et fiction ou bien entre authenticité et jeu de l’acteur. On constate aujourd’hui une tendance à effectuer de longues recherches qu’il s’agisse de faits historiques, d’actualité ou de phénomènes sociétaux et à faire participer des personnes éloignées du théâtre durant le processus de création, qui sont désignés comme étant des « témoins », des « invités », des « experts du quotidien », ou encore des « interprètes non professionnels ». Malgré cette diversité, de nombreuses pratiques et formes sont désignées de façon générale comme étant du « théâtre documentaire ». Je souhaite remettre en cause cette notion et établir un état des lieux plus complexe des pratiques et des esthétiques documentaires dans le domaine des études théâtrales. Par ailleurs, j’établis des liens entre les projets artistiques observés qui viennent de la scène indépendante avec la question du politique. L’hypothèse de se travail consiste à dire que de nouveaux espaces apparaissent grâce aux formes de travail collectives par exemple, qui produisent des processus de transformations sociaux et esthétiques. Les dimensions politiques se trouveraient alors en premier lieu dans les façons de travailler de sorte que les démarches créatives créent de nouveaux modèles. Ces modèles influencent ensuite les dramaturgies des pièces. Les transformations esthétiques des matériaux réels recherchés (sources référentielles) puis transformés comme par exemple les récits de vie ou les recherches journalistiques réinventent les théâtralités, réinterrogent l’histoire et présentent des identités en mouvement ce qui ouvre ainsi une réception dynamique. Un aspect central du travail consiste à observer différentes façons de se saisir de la réalité dans les démarches des arts de la scène dans le théâtre indépendant afin de définir les liens entre les pratiques, les méthodes de production et les formes esthétiques de ces œuvres.

Publications

Recension du livre Lob des Realismus de Bernd Stegemann:

Marie Urban, « Bernd Stegemann, éloge du réalisme : pour la disparition des écritures postdramatiques autoréférentielles et un retour à un réalisme dialectique au théâtre – A propos de l’essai de Bernd, Stegemann, Lob des Realismus, Theater der Zeit, Berlin, 2015 », in Yannick Butel (dir.) La disparition, Incertains Regards, Cahiers dramaturgiques, n°6, Presses Universitaires de Provence, 2017, p.121-128.

Publication sur le théâtre en prison pour la revue Revista Cena :

Marie Urban, « Les problématiques éthiques et esthétiques à l’exemple d’une pratique théâtrale en prison », in Teatro e Filosofia : relações promiscuas, Revista Cena, Periódico do Programa de Pós-graduação em Artes Cênicas, Instituto de Artes – Departamento de Arte Dramática, Universidade Federal do Rio Grande so Sul, Porto Alegre, n° 23, sept./déc. 2017, p. 38-49.

L’article est disponible en ligne en français et en portugais. 

DOI: http://dx.doi.org/10.22456/2236-3254.76559

Entretien publié à l’issue du symposium « itw : im dialog, Publikum im Gegenwartstheater » :

Sarah Marinucci, Marie Urban, « Freie Republik HORA – Regie und Schauspiel als fortwährender Aushandlungsprozess », in Hochholdinger-Reiterer Beate, Géraldine Boesch (dir.), Publikum im Gegenwartstheater, Berlin,  Alexander Verlag, itw : im Dialog, Bd.3, 2018, p. 216-223.

Publication du collège doctoral franco-allemand entre les universités d’Aix-Marseille et d’Hildesheim :

Marie Urban, « Transformations sociales et esthétiques dans les démarches documentaires à l’exemple de la pièce Common Ground de Yaël Ronen / Ästhetische und soziale Transformationen in dokumentarischen Arbeitsprozessen am Beispiel des Theaterstücks Common Ground von Yaël Ronen », in Wolfgang Schneider, Yannick Butel, Theresa Bärwolff, Gilles Suzanne (dir.), Dispositive der Transformation. Kulturelle Praktiken und künstlerische prozesse / Dispositifs de transformation. Pratiques culturelles et processus artistiques, Hildesheim, Universitätsverlag Hildesheim, Georg Olms Verlag, 2019, p. 35-45.

Ouvrage collectif consacré à la recherche dans les politiques culturelles

Marie Urban, Antonia Blau, « Deutsch-französische Perspektiven auf Kulturpolitik. Ein Grenzüberschreitender Gedankenaustausch über den persönlichen Zugang zum Forschungsgegenstand », in Daniel Gad, Katharina M. Schröck, Aron Weigl (dir.), Forschungsfeld Kulturpolitik – eine Kartierung von Theorie und Praxis, Hildesheim, Universitätsverlag Hildesheim, Georg Olms Verlag, 2019, p. 477-483.

Actes du colloque international « La critique, un art de la rencontre – l’origine d’un geste II » :

Marie Urban, « La pratique politique du travail artistique de Milo Rau », in Yannick Butel (dir.) La critique. Un art de la rencontre, Aix-en-Provence, Presses Universitaires de Provence, 2019, p. 161-171.

Article à paraître - Acte du colloque international « Théâtre – Texte – Transfert : L’édition théâtrale à une échelle transnationale »

Marie Urban, « Expériences documentaires : de nouveaux enjeux pour l’édition théâtrale », in Nicole Colin, Florence Baillet (dir.), L’Arche Editeur. Le théâtre à une échelle transnationale, Aix-en-Provence, Presses Universitaires de Provence, 2020.