Timothée Haug | Doctorant boursier

Pensées critiques au pluriel. Approches conceptuelles de la recherche en sciences sociales
Centre Marc Bloch, Friedrichstraße 191, D-10117 Berlin
Email: timothee.haug  ( at )  cmb.hu-berlin.de Tél: +49(0) 30 / 20 93 70700

Institution principale : Université de Strasbourg. Crephac | Discipline : Philosophie |

Biographie

Après avoir étudié l’histoire de la philosophie allemande dans le cadre d’un master à l’ENS de Lyon, et de premiers travaux de mémoire consacrés aux réceptions matérialistes et critiques de l’idéalisme allemand chez les jeunes hégéliens et dans l’œuvre de Theodor W. Adorno, je me penche actuellement sur le projet d’une  traduction écologique de théorie critique de la société. Ma thèse, que j’ai débutée en 2016 à l’Université de Strasbourg après un premier stage de recherche au Centre Marc Bloch, porte plus précisément la conceptualisation des rapports entre la nature et la société dans les œuvres de Hegel et Marx, et la transformation écologique d’un tel modèle théorique dans l’œuvre tardive de ce dernier. Par ailleurs, je contribue actuellement au projet de publication du Historisches kritisches Wörterbuch des Marxismus (HKWM), en collaboration avec l’équipe du Berliner Institut für kritische Theorie (InkriT).

Fichier avec CV
Titre de la thèse

« Nature et société en temps de crise. Une relecture écologique des philosophies sociales de Hegel et Marx »

Résumé de la thèse

Dans ce travail, j'essaie de comprendre en quoi la théorie de la rupture métabolique (metabolischer Riss) entre la société et la nature, que Marx esquisse dans ses manuscrits du Capital, met en crise un certain paradigme hégélien, productiviste et anthropocentré, de domination de la nature comme base de toute émancipation. La méthode que j'emploie est donc avant tout l'histoire des idées, mais ma lecture des textes se nourrit d'un ensemble de débats contemporains issus de l'écologie politique et du marxisme écologique au sujet des rapports entre nature et société dans le contexte du bouleversement climatique actuel. J’essaie notamment de me positionner dans la controverse opposant actuellement les tenants d’une écologie critique, conceptualisant la crise écologique comme contradiction entre des rapports sociaux et la base écologique de ces rapports, et les tenants d’une écologie posthumaniste, remettant en question la distinction entre nature et société pour défendre une ontologie continuiste.

Autres activités de recherche :

Co-traducteur de Hans-Jürgen Krahl, avec un collectif franco-allemand. A paraître.

Collaborateur du Historisches kritisches Wörterbuch des Marxismus (HKWM).

Institution de la thèse

Université de Strasbourg

Directeur de thèse

Franck Fischbach

« Nature et société en temps de crise. Une relecture écologique des philosophies sociales de Hegel et Marx ».

Dans ce travail, j'essaie de comprendre en quoi la théorie de la rupture métabolique (metabolischer Riss) entre la société et la nature, que Marx esquisse dans ses manuscrits du Capital, met en crise un certain paradigme hégélien, productiviste et anthropocentré, de domination de la nature comme base de toute émancipation. La méthode que j'emploie est donc avant tout l'histoire des idées, mais ma lecture des textes se nourrit d'un ensemble de débats contemporains issus de l'écologie politique et du marxisme écologique au sujet des rapports entre nature et société dans le contexte du bouleversement climatique actuel. J’essaie notamment de me positionner dans la controverse opposant actuellement les tenants d’une écologie critique, conceptualisant la crise écologique comme contradiction entre des rapports sociaux et la base écologique de ces rapports, et les tenants d’une écologie posthumaniste, remettant en question la distinction entre nature et société pour défendre une ontologie continuiste.

Publications

Article publié avec évaluation des pairs

  • « L’anthropogénèse de Tran Duc Thao. Une analyse phénoménologique du concept marxien de production », Revue philosophique de Louvain, 117(3), 2019, pp. 465-477.
  • „The Capitalist Metabolism. An Unachieved Subsumption of Life under the Value-Form”, Journal for Cultural Research, Volume 22, 2018 - Issue 2. Egalement paru dans Estelle Ferrares et Alyson Cole (dir.), How Capitalism Forms Our Lives, London/New York, Routledge, 2020.

 

Articles publiés dans des revues à comité de rédaction

  • « Eine Weltgeschichte des Kapitalismus als Bewährungsprobe der oikeios-Theorie », Das Argument 334. Aspekte des geschichtlichen Moments, 2020.
  • « Le naturalisme critique de Marx et l’écologie », La Pensée, n°394, avril/juin 2018 
  • « De la reproduction médiatique à l'abstraction marchande », Illusio, n°12/13, 2014

Recension

  • Natur gegen Kapital de Kohei Saito, Cahiers philosophiques de Strasbourg, n°41, 2017

A paraître

  • « Du constructivisme au naturalisme ontologique. L’itinéraire intellectuel de Lukács à la lumière des questionnements écologiques contemporains », Actuel Marx, numéro sur Georg Lukács, à paraître au premier trimestre 2021.
  • Entrée « Natur » du Historisch-kritisches Wörterbuchdes Marxismus, Band 9.2, parution prévue en 2021.
  • Entrée « L’essence du christianisme de Ludwig Feuerbach », dans L’Encyclopédie des œuvres philosophiques, troisième volume, éditions Ellipses. Parution prévue en 2021.

Traduction

  • Avec un collectif de traducteurs et traductrices : Hans-Jürgen Krahl, Produktion und Klassenkampf, à paraître.