Dr. Frédéric Graber | Chercheur

Dynamiques et expériences de la globalisation
Centre Marc Bloch, Friedrichstraße 191, D-10117 Berlin
Email: frederic.graber  ( at )  cmb.hu-berlin.de Tél: +49(0) 30 / 20 93 70700

Discipline : Histoire |

Biographie

Frédéric Graber est chargé de recherche au CNRS. Ses recherches portent sur l'histoire environnementale des mondes contemporains et plus spécifiquement sur les outils administratifs du développement industriel et infrastructurel.

Après une thèse en histoire des sciences et des techniques à l'EHESS en 2004, il a été postdoctorant à l'Université de Harvard et au Max Planck Institut for the History of Science de Berlin. Chercheur au CNRS depuis 2008, il était affecté au Centre de recherches historiques de l'EHESS (Paris), dans le Groupe de recherche en histoire environnementale.

Il a travaillé sur l'histoire des projets, comme forme socio-historique d'organisation de l'action collective, sur l'histoire des enquêtes publiques, c'est-à-dire des consultations préalables aux grands projets, et plus largement sur l'histoire des aménagements hydrauliques.

Son habilitation, soutenue en 2020, porte sur l'histoire de l'affichage administratif dans la France du 19e siècle.

 

Autoriser la révolution industrielle : les outils administratifs du développement

Ce projet propose de prolonger mes travaux antérieurs sur les enquêtes publiques, dispositifs de consultations des populations avant la réalisation de grands projets industriels et infrastructurels en France, par une comparaison avec les pays allemands au 19e siècle, principalement avec la Prusse. Il s'agit de s'intéresser à la reconfiguration des normes et des pratiques administratives et juridiques autour des expropriations et des servitudes sur des types de chantiers emblématiques du 19e siècle, relativement comparables entre la France, l’Angleterre et l’Allemagne, comme les chemins de fer, l’installation des réseaux d’eau, l’installation de moteurs hydrauliques sur les cours d’eau, l’installation d’établissements polluants en contexte urbain. L’existence de dispositifs d’implication des administrés dans les procédures d’autorisation de ce genre de projets est attestée dans l’historiographie allemande, mais a surtout été étudiée dans une perspective d’histoire du droit. J’entends reprendre ces questions dans une perspective d’histoire environnementale, centrée sur les procédures administratives et les cultures politiques qui leur sont sous-jacentes.

Publications

Ouvrages (et directions d'ouvrage et de revue)

Les mesures de l'eau. Dossier de la revue Histoire & Mesure, 2019

Les projets. Une histoire politique (16e-21e siècles), Paris, Presses des Mines, 2018 (direction avec Martin Giraudeau)

Posséder la nature. Environnement et propriété dans l'histoire, Paris, Editions Amsterdam, 2018 (direction avec Fabien Locher)

Introduction à l'histoire environnementale, Paris, La Découverte (collection Repères), 2014 (en collaboration avec Fabien Locher, Jean-Baptiste Fressoz et Grégory Quenet). Traduction anglaise sous le titre Global environmental history, Sampark (Calcutta, Inde).

Paris a besoin d’eau. Projet, dispute et délibération technique dans la France napoléonienne, Paris, CNRS Editions, 2009 (accessible en ligne sur Openedition : books.openedition.org/editionscnrs/9142)

 

Articles (et contribution à des ouvrages collectifs)

« Les experts modernes comme faiseurs de projet. Fictions politiques et utilité des savoirs », in Marion Brétéché et Héloïse Hermant (éds.), Parole d'experts. Une histoire sociale du politique (Europe, 16e-18e siècle), Rennes, PUR, 2021, pp. 43-60. 

« Une quasi-enquête publique. Les affiches de tarifs de chemin de fer au 19e siècle », La Revue d'histoire des chemins de fer, n°55, 2021, pp. 8-21. 

« Les mesures de l'eau »,  Histoire & Mesure, n°34/2, 2019, pp. 3-8.

« Le robinet libre. Mesurer sans compteur les abonnements à l'eau (France, 19e siècle) »,  Histoire & Mesure, n°34/2, 2019, pp. 67-96.

« Le seuil de l’action : la décision préalable dans l’histoire des projet », Entreprises et Histoire, n°97/4, 2019, pp. 40-57 (avec Martin Giraudeau).

« Définir les projets », in Frédéric Graber & Marin Giraudeau (dir.), Les projets. Une histoire politique (16e-21e siècles), Paris, Presses des Mines, 2018, pp. 9-26 (avec Martin Giraudeau).

« Une histoire politique des projets », in Frédéric Graber & Marin Giraudeau (dir), Les projets. Une histoire politique (16e-21e siècles), Paris, Presses des Mines, 2018, pp. 247-274 (avec Martin Giraudeau).

« Jouir et posséder. Environnement et propriété dans l'histoire », in Frédéric Graber & Fabien Locher (dir), Posséder la nature. Environnement et propriété dans l'histoire, Paris, Editions Amsterdam, 2018, pp. 10-27 (avec Fabien Locher).

« Forecasting and Organising the Future. Anticipatory Knowledge in Parisian Water-supply Projects of the Eighteenth and Nineteenth Centuries », Quaderni Storici, n°3, 2017, pp. 751-776.

« Du cobaye aux nuggets. L’industrialisation du poulet au XXe siècle aux États-Unis », Revue d'ethnoécologie, n°12, 2017.

« Enquêtes publiques, 1820-1830. Définir l'utilité publique pour justifier le sacrifice dans un monde de projets », Revue d'histoire moderne et contemporaine, n°63(3), 2016, pp. 31-63.

« Une histoire pragmatique des formes projet », in Francis Chateauraynaud & Yves Cohen (éds.), Histoires pragmatiques (Raisons Pratiques n°25), Editions de l'EHESS, 2016, pp. 201-223.

« Quels adieux à Habermas ? Du (difficile) dépassement de L'Espace public en histoire », Participations, n°3, 2014, pp. 189-199.

« Concilier sécurité et exploitation ? Distance de réserve, périmètre d’interdiction et opposition des populations aux carrières à plâtre de Montmartre (1830-1840) », French historical studies, n°36(2), 2013, pp. 239-270.

« Entre commodité et consentement. Des enquêtes publiques au 18e siècle », Participations. Revue de sciences sociales sur la démocratie et la citoyenneté, n°2, 2012, pp. 93-117.

« Diverting Rivers for Paris (1760-1820) – Needs, Quality, Resistance », in Stéphane Castonguay & Matthew Evenden (éds.), Urban Rivers : Remaking Rivers, Cities and Space in Europe and North America, University of Pittsburgh Press, 2012, pp. 183-200.

« Formen des Projekts in Frankreich. Bewilligungsverfahren der Verwaltung der Ponts et Chaussées im 18. und 19. Jahrhundert », in Werkstattgeschichte, n°57, 2011, pp. 69-80.

« Pour une histoire des formes projet. Du faiseur de projet au projet régulier dans les Travaux Publics (18e-19e siècles) », in Revue d’histoire moderne et contemporaine, n°58(3), 2011, pp. 7-33.

« Figures historiques de l’expertise », in Tracés, n°16, mai 2009, pp. 167-175.

« Purity and theory – Uses and non-uses of theoretical tools by 1800 Ponts et Chaussées », in Technology and Culture, 49(4), octobre 2008, pp. 860-883.

« La qualité de l’eau à Paris, 1760-1820 », in Entreprises et Histoire, n°50, avril 2008, pp. 119-133.

« Le nom et le corps – Personnalisation et collectivisation du travail chez les ingénieurs des Ponts et Chaussées autour de 1800 », inSociologie du travail, 49, octobre-décembre 2007, pp. 479-495.

« Obvious Decisions: Decision making among Ponts-et-Chaussées engineers around 1800 », in Social Studies of Science, 37(6), décembre 2007, pp. 935-960.

« Inventing needs – Expertise and water supply in late eighteenth- and early nineteenth-century Paris », in British Journal for the History of Science, 40(3), septembre 2007, pp. 315-332.

« Le nivellement. Une mesure pour l’action autour de 1800 », in Histoire & Mesure, 2006, XXI-2, pp. 93-118.

« Article ou Mémoire ? Une réflexion comparative sur l’écriture des textes scientifiques : Navier et l’écoulement des fluides (1822-1827) », in Revue d’histoire des mathématiques, 2004, volume 10, fascicule 2, pp. 141-185.