Mickaël Georgeault | Doctorant boursier

Dynamiques et expériences de la globalisation
Centre Marc Bloch, Friedrichstraße 191, D-10117 Berlin
Email: mickael.georgeault  ( at )  laposte.net Tél: +49(0) 30 / 20 93 70700

Institution principale : Université de Strasbourg | Position : Doctorant - UMR 7367 Dynamiques européennes (DynamE) | Discipline : Histoire |

Biographie

Mickaël Georgeault est doctorant en histoire contemporaine à l’Université de Strasbourg (UMR 7367 – DynamE), et travaille depuis 2017 sur l’histoire des mesures de sûreté dans les aéroports internationaux, avec une approche comparative entre les aéroports de Paris (Roissy et Orly), Francfort-sur-le-Main et Berlin-Schönefeld. Il est doctorant associé au Centre Marc Bloch depuis septembre 2020.

Auparavant étudiant à l’Université de Haute-Bretagne – Rennes 2, il a soutenu en 2016 un mémoire de master sur la surveillance des supporters du 1. FC Lokomotive Leipzig par les services de la Stasi (fin des années 1970-1989). Il est professeur certifié d’histoire-géographie, actuellement en disponibilité.

Titre de la thèse

Quelle sécurité dans les espaces des flux ? Pour une histoire des dispositifs de sûreté dans les aéroports internationaux (1968-2001)

Résumé de la thèse

Avec la multiplication des détournements d'avions et des attaques dans les aéroports internationaux à partir de la fin des années 1960, les États et les différents acteurs de l'aviation civile internationale ont cherché à mettre en place des mesures pour éviter que ces actions se répètent. Les lois, pratiques, normes et discours ont été adaptés pour faire face à ces menaces : c'est l'ensemble des adaptations de ce "dispositif de sécurité", compris au sens que lui a donné Michel Foucault, dont il sera question dans cette thèse, à partir des exemples des aéroports de Paris (Orly et Roissy), Francfort/Main et Berlin-Schönefeld. L'objectif est d'observer comment des décisions prises aux échelles internationale, régionale et nationale, en France, République fédérale d'Allemagne et République démocratique allemande, sont appliquées par la suite sur le terrain, dans les aéroports, par les divers acteurs en charge de la sûreté de ces lieux. Ce croisement d'échelles permettra de saisir les différences et points communs entre les cas étudiés, et ce au-delà des clivages de la Guerre froide.

Ce travail est mené à partir d’archives issues majoritairement de sources policières. J’utilise en particulier les sources de la Police de l’Air et des Frontières aux Archives nationales de Pierrefitte-sur-Seine pour la France, celles du Ministère fédéral de l'Intérieur aux Archives fédérales de Coblence pour la RFA, du Ministère des Transports de la RDA aux Archives fédérales de Berlin-Lichterfelde et du Ministère pour la Sécurité d’État aux archives de la Stasi à Berlin. Je travaille également à partir de sources médiatiques (journaux, archives de l’INA) pour étudier la communication de ces services et leur discours sur la sûreté aéroportuaire.

Institution de la thèse

Université de Strasbourg

Directeur de thèse

Prof. Dr. Emmanuel Droit