Gilles Lepesant | Chercheur

Mobilités, Migrations, Recomposition des espaces
Centre Marc Bloch, Friedrichstraße 191, D-10117 Berlin
Email: Gilles.Lepesant  ( at )  sciencespo.fr Tél: +49(0) 30 / 20 93 70700

Institution principale : CNRS | Position : Directeur de recherche | Discipline : Géographie |

Biographie

Gilles Lepesant est Directeur de recherche au CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique) en géographie et chercheur associé à l'Asian Energy Studies Centre (Hong Kong Baptist University). Il enseigne à Sciences-Po Paris, à l'Université de Lausanne et au CIFE (Centre international de formation européenne-Nice/Berlin). Avant de rejoindre le CNRS, Gilles Lepesant a passé 3 années à Berlin (au WZB-Wissenschaftszentrum Berlin für Sozialforschung), 18 mois à Prague en tant que doctorant (au Centre français de recherche en sciences sociales) et 2 ans à Varsovie (au Collège d'Europe, Natolin).

Sujet de recherche

Les recherches conduites interrogent la géographie européenne de l’énergie telle qu'elle se réorganise à la faveur de la montée en puissance des énergies renouvelables.

 

À l’échelle européenne, les systèmes énergétiques se recomposent sous l’effet des politiques publiques mises en œuvre dans les domaines de l'énergie, de la concurrence, de l'environnement et de l'industrie. À l’échelle des États, la production décentralisée rendue possible par les changements règlementaires et par les particularités des énergies renouvelables remet en cause le rôle des États et des acteurs économiques du secteur de l'énergie. Une nouvelle géographie industrielle s'organise parallèlement au déclin des bassins miniers.

 

Dans le cadre du séjour au Centre Marc Bloch, la recherche se focalise sur les facteurs historiques, économiques, sociaux qui facilitent ou entravent à différentes échelles la transition énergétique et sur la nouvelle géographie industrielle qui émerge à la faveur du déploiement des énergies renouvelables et des besoins croissants en métaux critiques.

 

La recherche conduite se réfère à plusieurs approches théoriques pratiquée en géographie industrielle et en science politique (gouvernance multi-niveaux, européanisation, régimes socio-techniques) et vise à alimenter la littérature consacrée aux nouvelles géographies de l’énergie.

 

Approche territoriale des politiques climatiques

Les recherches conduites portent sur le rôle des territoires infra-étatiques européens dans la transition énergétique d’une part et dans l’adaptation au changement climatique d’autre part.

En matière de politique énergie-climat, l’espace de l’Union européenne se recompose sous l’effet de la montée en puissance des énergies renouvelables dans les mix énergétiques nationaux, de l’ouverture des marchés et des politiques publiques mises en œuvre dans le cadre de la politique européenne Énergie-Climat.

La production décentralisée d’énergie rendue possible par les changements règlementaires et par les particularités des énergies renouvelables remet en cause l’architecture des réseaux ainsi que le rôle des États et des distributeurs. Villes et régions voient leur rôle réévalué et interviennent de diverses façons dans la recomposition de la géographie européenne de l’énergie, y compris pour renforcer leur tissu industriel.

En matière d’adaptation, le changement climatique est appelé à avoir des effets différents selon les territoires, la plupart des villes et régions étant néanmoins appelée à connaître des évolutions significatives concernant les températures, les risques de submersion et/ou d’inondation et les épisodes de sécheresse.

La recherche conduite vise à mettre en évidence les opportunités et les contraintes auxquels sont exposés les acteurs infra-étatiques et les enjeux que revêt l’articulation entre les différents niveaux de gouvernance (UE, État, pouvoirs locaux et régionaux) dans les politiques d’atténuation du changement climatique et d’adaptation à ce dernier.

Cette recherche s’inscrit dans différents courants théoriques (gouvernance multi-niveaux, européanisation, régimes socio-techniques, géographie industrielle) et porte sur plusieurs États-membres.

Hintergrundpapier zur Rolle von kritischen Metallen bei der Energiewende

07 septembre 2021

Gilles Lepesant , Deutsch-französische Büro für die Energiewende

Edition: Office franco-allemand pour la transition énergétique. Deutsch-französisches Büro für die Energiewende

Hintergrundpapier zur Rolle von kritischen Metallen bei der Energiewende

Das Deutsch-französische Büro für die Energiewende veröffentlicht in Zusammenarbeit mit Gilles Lepesant vom Centre Marc Bloch ein Hintergrundpapier zum Thema:

Die Rolle von kritischen Metallen bei der Energiewende:
Herausforderungen und Strategien

Die sogenannten kritischen Metalle sind ein zentrales Thema für die soziale und ökologische Nachhaltigkeit der Energiewende. Bislang stammen die meisten dieser Metalle aus nicht-europäischen Ländern, deren Sozial- und Umweltgesetzgebung häufig unzureichend ist. Daher müssen die EU-Mitgliedstaaten Recycling und eine effiziente Rückverfolgbarkeit entwickeln und sogar Bergbauaktivitäten auf ihrem eigenen Boden wieder aufnehmen.

Neben einem Überblick über die Nachfrage und das Angebot, die durch die Energiewende entstehen, werden in diesem Hintergrundpapier die verschiedenen politischen, sozialen und ökologischen Fragen im Zusammenhang mit kritischen Metallen erläutert. Anschließend werden die Vor- und Nachteile der Optionen zur Erhöhung der europäischen Selbstversorgung und zur Stärkung der europäischen Standards in der gesamten Wertschöpfungskette präsentiert.


Publications

Ouvrages (sélection) :

  • Gilles Lepesant (Dir.) (2018), Énergies nouvelles, territoires autonomes ?, Presses de l’INALCO, Paris. http://www.inalco.fr/publication/energies-nouvelles-territoires-autonomes.

Participations à des ouvrages collectifs (sélection) :

  • Gilles Lepesant (2018), « Quel rôle pour les villes dans la transition énergétique suédoise ? Le cas d'une entreprise municipale de Malmö », in : Gilles Lepesant (Dir.) (2018), Énergies nouvelles, territoires autonomes ?, pp. 181-205. Presses de l’INALCO, Paris. http://www.inalco.fr/publication/energies-nouvelles-territoires-autonomes.
  • Gilles Lepesant (2017), « Implementing EU renewable energy policy at the subnational level - Navigating between conflicting interests », in Douglas Arent, Channing Arndt, Mackay Miller, Finn Tarp, and Owen Zinaman (eds), The Political Economy of Clean Energy Transitions, Oxford University Press.

 Articles (sélection) :

  • Gilles Lepesant (2020), La transition énergétique allemande : des ambitions à l'épreuve des faits, Fondation Robert Schuman, Question d'Europe, n°546 10 février 2020.
  • Gilles Lepesant (2018), La transition énergétique face au défi des métaux critiques, Études de l’IFRI (Institut français de relations internationales), Paris, janvier.
  • Marianne Cohen, Gilles Lepesant, Farida Lamari, Clelia Bilodeau, Petra Benyei, Stéphane Angles, Julien Bouillon, Kevin Bourrand, Ramla Landoulsi, Delphine Jaboeuf, Maria Alonso-Roldán, Isidro Espadas-Tormo, Veronica Belandria, Philippe Silar, Moussa Dicko (2017), « Biomolecules from olive pruning waste in Sierra Mágina – Engaging the energy transition by multi-actor and multidisciplinary analyses », Journal of Environmental Management. Publication en ligne : 12 avril 2017. http://authors.elsevier.com/sd/article/S0301479717302827
  • Gilles Lepesant (2016), Implementing EU renewable energy policy at the subnational level - Navigating between conflicting interests, WIDER Working, United Nations University, UNU-WIDER Paper 29/2016, Avril, https://www.wider.unu.edu/publication/implementing-eu-renewable-energy-policy-subnational-level
  • Gilles Lepesant (2016), « Entre Russie et Union européenne, un "entre-deux" énergétique ». In: Regards sur l'Eurasie. L'année politique 2015, Les Études du CERI, (Sous la direction de Anne de Tinguy), n°219-220. http://www.sciencespo.fr/ceri/fr/content/regards-sur-l-eurasie-l-annee-politique-2015-0.