Dr. Nazan Maksudyan | Chercheuse

Dynamiques et expériences de la globalisation
Centre Marc Bloch, Friedrichstraße 191, D-10117 Berlin
Email: maksudyan  ( at )  cmb.hu-berlin.de Tél: +49(0) 30 / 20 93 70700

Institution principale : Freie Universität Berlin | Position : Einstein Professeur | Discipline : Histoire |

Biographie

Nazan Maksudyan est actuellement professeur invité de la Fondation Einstein à Friedrich-Meinecke Institut de la Freie Universität Berlin et chercheuse associée au Centre Marc Bloch (Berlin). Ses recherches portent principalement sur l'histoire des enfants et des jeunes de l'Empire ottoman aux XIXe et XXe siècles, avec un intérêt particulier pour le genre, la sexualité, l'éducation, l'humanitarisme et les non-musulmans. Parmi ses publications,Ottoman Children & Youth During World War I (2019), “Control over Life, Control over Body: Female Suicide in Early Republican Turkey” (2016), Orphans and Destitute Children in the Late Ottoman Empire (2014), Women and the City, Women in the City (ed., 2014), Ottoman Children and Youth during WW1 (2019), Urban Neighborhood Formations (ed. with Hilal Alkan, 2020).

Les paysages sonores des villes ottomanes

Mon projet est une histoire sociale et culturelle comparative des paysages sonores des villes ottomanes. L'objectif est de configurer les aspects sensoriels et subjectifs des sons. J'entends donner une idée de la manière dont les paysages sonores ottomans ont été façonnés par le son trop présent de l'appel musulman à la prière, mais aussi, dans une certaine mesure, par les sons d'autres religions, par les vendeurs de rue qui dominaient la vie de la rue avec leurs activités commerciales, par les chiens, par les incendies et les pompiers, et certainement par les nouvelles technologies d'infrastructure et de communication du train, du tram, du télégraphe et du bateau à vapeur au début du siècle. La recherche s'étend également aux critiques et à la sensibilisation de certains segments de la société concernant le bruit et les réglementations antibruit. Le projet s'intéresse particulièrement aux implications du sexe, de la classe sociale, de l'ethnicité, de la religion et des rencontres entre l'homme et l'animal dans le façonnement de la vie sonore des villes.