Les publications


La division Handschar. Waffen-SS de Bosnie, 1943-1945

09 juin 2020

Xavier Bougarel

Monographie

Edition: PASSÉS / COMPOSÉS
ISBN: 978-2-3793-3365-1

En 1943, les partisans de Tito luttent avec succès contre l’occupant allemand et les fascistes croates, les oustachis. En accord avec le mufti de Jérusalem Amin al-Husseini, Heinrich Himmler décide alors de créer la 13e division de la Waffen-SS, dite Handschar (« Poignard »). Les 20 000 hommes qui la composent sont majoritairement des musulmans de Bosnie-Herzégovine, encadrés par des officiers allemands. Entre mars 1943 et mai 1945, ils s’entraînent en France et en Allemagne avant de combattre les résistants en Bosnie, où ils commettent les pires exactions, en particulier contre la population serbe et contre les rares juifs rescapés des massacres oustachis.

Pour la première fois, un historien spécialiste des Balkans reconstitue l’histoire de cette division en croisant les archives allemandes et yougoslaves. Xavier Bougarel va au-delà des clichés pour s’intéresser aux circonstances de la création de cette division SS atypique, au profil et aux motivations de ses combattants, à la vie religieuse en son sein et aux raisons de sa dislocation finale. Ce faisant, il propose une nouvelle lecture de la Seconde Guerre mondiale dans les Balkans, marquée par l’importance des enjeux matériels immédiats, la multiplicité des stratégies individuelles de survie, ainsi que les changements incessants d’alliances et d’allégeances.



Pour une hybridation entre arts et sciences sociales

29 mai 2020

Boris Gresillon

Essay aus Sammelband
Art
Edition: CNRS Éditions
Collection: Art
ISBN: EAN électronique : 9782271135469

Ce livre part d’un double constat : les chercheurs en sciences sociales comme les créateurs peinent de plus en plus à saisir et à déchiffrer le monde contemporain dans sa globalité. Le renouvellement de leurs concepts, de leurs méthodes et de leurs pratiques ne suffit plus à assurer leur pérennité. Face à cette impasse, Boris Grésillon propose une piste originale : et si la rencontre, l’entrelacement voire l’hybridation des sciences sociales et des arts leur permettaient de dépasser leurs limites et d’échafauder ensemble de nouveaux protocoles de travail, d’imaginer d’autres problématiques, d’inventer un langage commun ? Et si le pas de deux des arts et des sciences s’avérait scientifiquement fécond ? L’auteur explore cette hypothèse et la soumet à un examen théorique, pratique et opérationnel. Il en ressort un essai foisonnant, basé sur un corpus renouvelé autant que sur des récits concrets de rencontres fructueuses entre artistes et chercheurs. 

L'auteur : Boris Grésillon

Boris Grésillon est géographe de l’art et chercheur en sciences sociales, professeur à l’université Aix-Marseille. Il a déjà publié, sur des thèmes voisins, Berlin, métropole culturelle (Belin, 2002) et Géographie de l’art (Economica, 2014). 



Transnational Policy Entrepreneurs. Bureaucratic Influence and Knowledge Circulation in Global Cooperation

18 mai 2020

Ulrike Zeigermann

Edition: Palgrave Macmillan, Cham
ISBN: 978-3-030-44892-9

This book explains how transnational policy entrepreneurs have contributed to the transfer of the contested concept of ‘Policy Coherence for Sustainable Development’ (PCSD) in global policy. 

Tracing the processes by which the PCSD concept has been diffused in an international epistemic community linked to the EU and the OECD, the book offers new insights on international public administrations’ influence on global decision-making. It highlights the dynamic and multi-directional character of knowledge circulation in policy transfer. Drawing on case studies from France, the United Kingdom and Germany, the book contributes to current debates on sustainable development, revealing the role of actors and the logics behind ‘policy coherence’. Thus, it allows to understand the challenges involved in implementing SDG 17. 

Given its scope, the book will be of considerable interest to academic audiences and students of international relations and policy analysis, as well as practitioners and public officials whose work involves global sustainability policy. 

Ulrike Zeigermann is a postdoctoral researcher and lecturer at the Department of Political Science and Sustainable Development at the Otto von Guericke University Magdeburg, Germany, and an associated researcher at the Marc Bloch Centre. 



Crimes. Droit de la guerre, transgressions et procès

24 mars 2020

Guillaume Mouralis , Direction: Hervé DREVILLON & André LOEZ

Essay aus Sammelband

Edition: Passés / Composés
ISBN: 978-2-3793-3248-7

Guillaume Mouralis, "Crimes. Droit de la guerre, transgressions et procès", in André Loez, dir., Mondes en guerre. Tome III: Guerres mondiales et impériales. 1870-1945, Paris, Berlin & Passés Composés, p. 671-701 (+ illustrations et notes).

Mondes en guerre - Tome III

Guerres mondiales et impériales. 1870-1945

Explorer la diversité des pratiques guerrières sur tous les continents depuis la préhistoire jusqu’à nos jours, telle est l’ambition des Mondes en guerre. Dès l’Antiquité, objet du premier volume, la formation d’empires alimenta un vaste processus de confrontations et d’échanges militaires, avant que l’ère des Grandes Découvertes, au départ du second volume, ne déclenche l’intégration de tous les continents dans un espace martial unifié.

Ce troisième tome explore les guerres mondiales et impériales entre 1870 et 1945, séquence historique où la puissance nouvelle des armes industrielles marque tant d’espaces, de l’Afrique colonisée aux tranchées de la Somme, des steppes de Russie aux immensités du Pacifique. À travers une analyse sur la longue durée d’une période marquée par la sujétion du globe aux grandes puissances militaires, et par une approche thématique – les combattants, les armes, les empires, les mobilisations, les refus ou encore les crimes de guerre –, les auteurs, sous la direction d’André Loez, mêlent histoire au ras du sol, donnant leur place à tous les acteurs ordinaires, et questionnement global sur l’importance des guerres pour les sociétés qui les traversent. Texte, iconographie et cartes inédites permettent ainsi de saisir, dans leur diversité, les expériences humaines de la guerre dans le monde.



Europa. Die Gegenwart unserer Geschichte

01 février 2020

Etienne Francois, Thomas Serrier (edd.)

Edition: wbg Theiss
ISBN: 978-3-8062-4021-4

Jakob Vogel, Mitherausgeber des dritten Bandes.

Was macht Europa aus?

Europa ist ein grandios reicher Kulturraum mit einer überwältigend vielfältigen Geschichte. Seit Ende des 15 Jh.s haben die Europäer begonnen, die Welt zu entdecken, sie zu unterwerfen und auszubeuten. In der Welt wird Europa vielfach bewundert, selbst fühlt es sich in einer Krise - all das ist Europa.

Was Europa ausmacht, das analysieren und beschreiben über 100 Weltbürger: Historiker und Intellektuelle aus Frankreich und Deutschland, Italien, England, aber auch aus den USA, Indien oder Japan. Entstanden ist eine unvergleichliche Geschichte Europas, ein Riesenmosaik der Erinnerungsorte, von der Nymphe Europa bis Tschernobyl, vom Hadrianswall bis zur Berliner Mauer, von der Kalaschnikow bis zum VW-Käfer, von Demokratie bis Holocaust.

  • Drei umfangreiche Bände im Schuber - eine große Reise durch Völkerkunde, Archäologie, Religion, Politik, Kunst und Küche Europas
  • Die Geschichte unserer Gegenwart: vom Spanischen Bürgerkrieg bis zum Nationalsozialismus, von Caesar bis Stalin, von Rom bis Berlin
  • Vielfalt und Widersprüche: was uns eint und was uns trennt
  • Europa und die Welt: globale Verflechtungen, Einflüsse und Austausch

Der Leser wird mitgenommen auf eine Reise durch Völkerkunde und Archäologie, durch Religion und Politik, durch Volkswirtschaft, Kunst und Kochkunst. Noch nie wurde Europa einer solch umfassenden Befragung unterzogen wie in diesem Großwerk. Was macht Europa aus? Hier finden Sie die Antwort.



30 | 2019 Histoire et philosophie de la psychiatrie au XXe siècle : regards croisés franco-allemands

16 janvier 2020

Emmanuel Delille , Elisabetta Basso

Sammelband
Revue Germanique Internationale
Edition: CNRS EDITIONS
Collection: Revue Germanique Internationale
ISBN: ISBN 978-2-271-13065-5

Le présent numéro a l’ambition d’explorer de manière systématique l’histoire franco-allemande de la psychiatrie, en soulignant que les traditions nationales partagent une histoire commune. Il favorise l’histoire du dialogue franco-allemand dans le champ de la santé mentale, en soumettant à la réflexion de véritables cas d’étude : la psychiatrie militaire durant la Première Guerre mondiale, la psychiatrie strasbourgeoise sous l’administration allemande, l’émergence de catégories nosographiques (la paranoïa, le trouble post-traumatique), la question du placement familial, le parcours intellectuel de Jean Oury, la réception française du test de Rorschach et de la psychopathologie phénoménologique germanophone à partir des années 1920, aussi bien que le débat autour du domaine de la psychiatrie sociale. Les contributions interrogent non seulement les divers contextes culturels de ces échanges, les enjeux intellectuels et les matériaux qui, de manière parfois contingente, en ont déterminé l’histoire, mais aussi les sources et les fondements plus spécifiquement théoriques qui ont rendu possible, sur le terrain de la psychiatrie, le transfert de méthodes, de pratiques et aussi de techniques aux XIXe et XXe siècles entre la France et l’Allemagne. Exploration de la manière dont les idées circulent et sont réappropriées entre ces frontières à partir de la rencontre de figures intellectuelles, d’emprunts d’une science à une autre, des controverses qu’ils suscitent : ce dossier reflète finalement ce mouvement des acteurs, débats et savoirs d’un pays à l’autre, en se concentrant sur les conséquences de ces croisements et les éléments d’originalité qui en ressortent. Le dossier est complété par la publication de la correspondance inédite entre Gaston Bachelard et Ludwig Binswanger (1948-1955).



Liberté et religion - Relire Benjamin Constant

16 janvier 2020

Denis Thouard

Monographie
CNRS Philosophie
Edition: CNRS EDITIONS
Collection: CNRS Philosophie
ISBN: 978-2-271-11610-9

Benjamin Constant (1767-1830) appartient par sa formation à l'époque des Lumières et par sa carrière au xixe siècle. Romancier (Adolphe), penseur politique (De la liberté des Anciens comparée à celle des Modernes), ce passeur entre plusieurs cultures (allemande, anglaise et française) a consacré quatre décennies à De la religion, un ouvrage peu commun et d'ample dimension, à l'ambition systématique.
Comment une telle étude peut-elle se concilier avec la théorie du libéralisme politique dont il est l'un des pères ? Cela a-t-il une incidence sur notre conception moderne de la politique conçue comme un monde autonome ? C'est par le biais de cette oeuvre méconnue que Denis Thouard nous invite à redécouvrir Benjamin Constant. A rebours de nos opinions actuelles, la religion est pour Constant, au-delà d'un anticléricalisme déclaré, solidaire de la liberté et fonde la politique.
Combinant Jérusalem avec la Grèce antique, qui offrait l'image d'une religion indépendante de toute prêtrise, il attribue au phénomène religieux une puissance émancipatrice. Le livre montre comment son apologie politique des droits individuels est étayée par une théorie de la subjectivité religieuse ancrée dans le sentiment.



Reconnaissance ou mésentente ? Un dialogue critique entre Jacques Rancière et Axel Honneth

10 janvier 2020

Édité par Jean-Philippe Deranty, Katia Genel

Edition: Éditions de la Sorbonne
Collection: Philosophies pratiques
ISBN: 979-10-351-0340-8

Axel Honneth a élaboré une critique de la société moderne au prisme du concept de reconnaissance. Jacques Rancière a construit une théorie de la politique moderne à partir du concept de mésentente. Ils s'attachent tous deux à analyser les logiques d’exclusion et de domination qui structurent les sociétés contemporaines. Dans un précieux dialogue, les deux philosophes explorent les affinités et les tensions entre leurs approches respectives. Ils contribuent ainsi à renouveler le cadre d’une théorie critique et à repenser les conditions du changement social et politique. La discussion est enrichie par des textes des deux penseurs, et elle est précédée d’une présentation substantielle qui remet en perspective ce dialogue critique.



"'Heureux' comme Adorno en France?"

12 décembre 2019

Katia Genel, Agnès Grivaux, Frank Müller et Salima Naït Ahmed

Artikel (Online)
Recherches germaniques
Edition: Presses universitaires de Strasbourg
Collection: Recherches germaniques
ISBN: ISBN 979-10-344-0058-4