Les publications


Revolution is the Equality of Children and Adults”: Yaşar Kemal Interviews Street Children, 1975

17 décembre 2021

Nazan Maksudyan

Artikel
International Journal of Middle East Studies
Edition: Cambridge University Press
Collection: International Journal of Middle East Studies

In 1975, the world-famous novelist Yaşar Kemal (1923–2015) undertook a series of journalistic interviews with street children in Istanbul. The series, entitled “Children Are Human” (Çocuklar İnsandır), reflects the author's rebellious attitude as well as the revolutionary spirit of hope in the 1970s in Turkey. Kemal's ethnographic fieldwork with street children criticized the demotion of children to a less-than-human status when present among adults. He approached children's rights from a human rights angle, stressing the humanity of children and that children's rights are human rights. The methodological contribution of this research to the history of children and youth is its engagement with ethnography as historical source. His research provided children the opportunity to express their political subjectivities and their understanding of the major political questions of the time, specifically those of social justice, (in)equality, poverty, and ethnic violence encountered in their everyday interactions with politics in the country. Yaşar Kemal's fieldwork notes and transcribed interviews also bring to light immense injustices within an intersectional framework of age, class, ethnicity, and gender. The author emphasizes that children's political agency and their political protest is deeply rooted in their subordination and misery, but also in their dreams and hopes. Situating Yaşar Kemal's “Children Are Human” in the context of the 1970s in Turkey, I hope to contribute to childhood studies with regard to the political agency of children as well as to the history of public intellectuals and newspapers in Turkey and to progressive representations of urban marginalization.

https://www.cambridge.org/core/journals/international-journal-of-middle-east-studies/article/revolution-is-the-equality-of-children-and-adults-yasar-kemal-interviews-street-children-1975/EEDD34BF2A44F4D436EF65B2E90DA3CB



Hermeneutik und Recht im 18. Jahrhundert

15 décembre 2021

Denis Thouard , Frank Grunert

Zeitschrift
Das achtzehnte Jahrhundert - Zeitschrift der Deutschen Gesellschaft für die Erforschung des achtzehnten Jahrhunderts; Bd. 45/2
Edition: Wallstein Verlag
Collection: Das achtzehnte Jahrhundert - Zeitschrift der Deutschen Gesellschaft für die Erforschung des achtzehnten Jahrhunderts; Bd. 45/2
ISBN: 978-3-8353-3974-3

»Das achtzehnte Jahrhundert« wurde 1977 als Mitteilungsblatt der »Deutschen Gesellschaft für die Erforschung des achtzehnten Jahrhunderts« gegründet und erscheint seit 1987 als wissenschaftliche Zeitschrift.
Die Zeitschrift erscheint halbjährlich und ist im Aufsatzteil im Wechsel aktuellen Themen gewidmet oder frei konzipiert. Im Rezensionsteil legt sie Wert auf aktuelle Besprechungen zu einem weit gefächerten Spektrum von thematisch repräsentativen und methodologisch aufschlussreichen Fachpublikationen. Entsprechend der interdisziplinären Ausrichtung der DGEJ enthält sie Beiträge aus allen Fachrichtungen.

https://www.wallstein-verlag.de/9783835339743-das-achtzehnte-jahrhundert.html



Faire l'histoire des violences en guerre. Annette Becker, un engagement

09 décembre 2021

Fabien Théofilakis , Andrea Brazzoduro, Ken Daimaru

Sammelband
Silex
Edition: Creaphis
Collection: Silex
ISBN: 978-2-35428-165-6

L’histoire culturelle de la guerre s’est affirmée depuis près de quarante ans ; presque autant que l’engagement professionnel de l’historienne Annette Becker. Cette concordance vaut reconnaissance de sa contribution protéiforme à ce renouvellement historiographique.
Après s’être consacrée à la Grande Guerre et à sa mémoire, -Annette Becker a travaillé sur les liens entre les deux guerres mondiales et sur l’ensemble des violences de guerre du xxe siècle jusqu’au génocide des Tutsi au Rwanda. L’historienne s’est aussi attachée à montrer comment les artistes, les écrivains et les intellectuels ont rendu compte des douleurs et des cicatrices qu’ont laissées les expériences traumatiques et les souffrances du siècle dernier. Elle est une des fondatrices de l’Historial de la Grande Guerre de Péronne et du parcours historique du Mémorial de la Shoah à Paris.
Ce livre propose une lecture panoramique de l’histoire des violences guerrières au xxe siècle et jusqu’à nos jours, de ses représentations et de ses mémoires. Deux générations de spécialistes en histoire, histoire de l’art, anthropologie mais aussi des gens de lettres, des artistes, des responsables de centres de recherche et de musées, pour qui la rencontre avec -Annette -Becker a laissé des traces fécondes, suscité de nouveaux -terrains, voire infléchi leurs questionnements, sont réunis ici.
L’ouvrage fait aussi le pari d’un dialogue possible entre espaces et lieux d’une géographie conçue au-delà des seules inscriptions nationales. Diversité, originalité, sensibilité et audace, autant de caractéristiques de ces contributions, à l’image de leur inspiratrice, Annette Becker.

Contributions de Maartje Abbenhuis, Stéphane Audoin-Rouzeau, K. W. Baird, Nicolas Beaupré, Fabrice Bouthillon, Marine Branland, Andrea Brazzoduro, Pierre Buraglio, Bruno Cabanes, Matteo Caponi, Sébastien Carney, Ken Daimaru, Octave Debary, Juliette Denis, Laurent Dornel, Hélène Dumas, Paul Emmanuel, Sarah Fishman, Caroline Fontaine, Dominique Fouchard, Rae Frances, Nicolas Ginsburger, Bénédicte Grailles, Haim Kern, Anouche Kunth, Jan Lambertz, Jean Lebrun, Claire Maingon, Stéphane Michonneau, Natacha Nisic, Philip Nord, Anne Rasmussen, Henry Rousso, Matteo Stefanori, Fabien Théofilakis, Bruce Scates, Alain Soubigou, Alexandre Sumpf, Isabelle Vonèche-Cardia, Jay Winter, Laurence van Ypersele

http://www.editions-creaphis.com/fr/catalogue/view/1245/faire-l-histoire-des-violences-en-guerre/?of=1



Von hinten alle gleich? Der Feminismus von Guy Hocquenghem

08 décembre 2021

Cornelia Möser

Artikel (Online)
Soziopolis. Gesellschaft beobachten
Collection: Soziopolis. Gesellschaft beobachten

Die radikalen sexualpolitischen Ansätze der 1970er-Jahre – und damit auch die Texte von Guy Hocquenghem und dem Front homosexuel d’action révolutionnaire (FHAR) – erfreuen sich in den letzten Jahren wachsenden akademischen und politischen Interesses. Ist diese neue Aufmerksamkeit möglicherweise auf eine diffuse Unzufriedenheit mit der Beschränkung sexueller Kämpfe auf Antidiskriminierung zurückzuführen? Hocquenghem wird schließlich auch als französischer Vorläufer der Queeren Theorie bezeichnet, deren Einfluss nach einer Phase der breiten Rezeption zuletzt allerdings immer marginaler wurde. Was also macht die Faszination des Theoretikers und Aktivisten Hocquenghem aus und welche Ähnlichkeiten gibt es tatsächlich zwischen seinem Denken und der Queeren Theorie?

https://www.soziopolis.de/von-hinten-alle-gleich/



Paradoxical Right-Wing Sexual Politics in Europe

07 décembre 2021

Cornelia Möser , Jennifer Ramme, Judit Takács

Sammelband
Global Queer Politics
Edition: Palgrave Macmillan
Collection: Global Queer Politics
ISBN: 978-3-030-81340-6

How did far-right, hateful and anti-democratic ideologies become so successful in many societies in Europe? This volume analyses the paradoxical roles sexual politics have played in this process and reveals that the incoherence and untruthfulness in right-wing populist, ultraconservative and far-right rhetorics of fear are not necessarily signs of weakness. Instead, the authors show how the far right can profit from its own incoherence by generating fear and creating discourses of crisis for which they are ready to offer simple solutions. In studies on Poland, Hungary, Spain, Italy, Austria, Ireland, Northern Ireland, Portugal, France, Sweden and Russia, the ways far-right ideologies travel and take root are analysed from a multi-disciplinary perspective, including feminist and LGBTQI reactions. Understanding how hateful and antidemocratic ideologies enter the very centre of European societies is a necessary premise for developing successful counterstrategies.

https://link.springer.com/book/10.1007/978-3-030-81341-3

Cornelia Möser is a Researcher at the French National Centre for Scientific Research (CNRS), France, working on feminist, queer and gender studies in France, Germany and the USA.

Jennifer Ramme is a Researcher and Lecturer at the European University Viadrina, Collegium Polonicum, and member of the Viadrina Institute for European Studies, Germany.

Judit Takács is a Research Professor at the Centre for Social Sciences, Hungarian Academy of Sciences Centre of Excellence, Hungary.



Une histoire comparée de la psychiatrie. Henri Ellenberger (1905-1993)

19 novembre 2021

Emmanuel Delille

Monographie
Sciences sociales
Edition: Éditions Rue d'Ulm
Collection: Sciences sociales
ISBN: 978-2-7288-0749-9

Contemporain de l’Histoire de la folie à l’âge classique de Michel Foucault, The Discovery of the UnconsciousThe History and Evolution of Dynamic Psychiatry d’Henri Ellenberger est certainement l’un des livres les plus marquants en histoire de la psychiatrie, un champ de recherche qui a connu un développement formidable dans le monde ces dernières décennies. Mais comment s’insère-t-il dans l’histoire des sciences sociales ? Cet essai sur l’histoire comparée promue par Ellenberger présente plusieurs facettes de ses travaux, en relation avec des médecins et intellectuels significatifs comme Karl Menninger, Georges Devereux, Henri Ey, Georges Canguilhem, Arthur J. Rosenthal et George Mora. Pour la première fois, une analyse fondée sur des documents d’archives introduit Henri Ellenberger comme un élève de l’ethnographe Arnold Van Gennep et un lecteur assidu d’autres comparatistes, démarche qui l’amènera à s’imposer en histoire culturelle.



Aux côtés des artistes. Producteurs de cinéma et administrateurs de spectacle vivant

10 novembre 2021

Laure de Verdalle

Monographie
L'intelligence du social
Edition: Sorbonne Université Presses
Collection: L'intelligence du social
ISBN: 979-10231-0709-8

Comment naissent les films ou spectacles vivants ? Cet ouvrage aborde les univers du cinéma et du théâtre à partir des activités des producteurs de films et administrateurs de compagnies qui, aux côtés des artistes, contribuent à leur production. Ceux-ci ont en commun de pouvoir peser sur la définition et les conditions de réalisation des projets artistiques, par leurs interventions dans le processus de création, leur rôle de financement et de valorisation et leur proximité relationnelle avec les metteurs en scène et réalisateurs.
La perspective défendue met volontairement à distance les réalisateurs de films et les metteurs en scène de théâtre, figures artistiques valorisées dans le contexte français, pour s’intéresser à des professionnels de l’intermédiation dont l’activité, moins visible, est pourtant décisive.
Il confronte deux mondes de l’art, le cinéma et le spectacle vivant, souvent perçus comme relevant de dynamiques différentes, voire opposées et adopte, à partir d’un travail d’enquête approfondi, une perspective résolument comparative proposant de les penser comme relevant d’enjeux communs.
En s’appuyant sur un travail d’enquête au long cours auprès de producteurs et d’administrateurs, en suivant leurs interventions au fil des projets et en étudiant leur position vis-à-vis des artistes, l’ouvrage offre ainsi une perspective nouvelle sur le travail de création et ses enjeux.

https://sup.sorbonne-universite.fr/catalogue/philosophie-et-sciences-sociales/lintelligence-du-social/aux-cotes-des-artistes



Au-delà du rapport Duclert. Décentrer l'histoire du génocide des Tutsi du Rwanda

08 novembre 2021

Romain Tiquet

Sammelband

Edition: Revue d’Histoire Contemporaine de l’Afrique

Dossier spécial coordonné au sein de la revue par : Camille Evrard, Muriel Gomez-Perez, Martin Mourre, Florent Piton, Nathaniel Powell et Romain Tiquet

Pour l'éditorial commun avec la revue Sources. Matériaux & Terrains en études africaines dans lequel ce dossier s'inscrit, lire ici.

Ce dossier spécial s’articule autour d’un ensemble de réactions au rapport, portant le plus souvent sur d’autres aspects que la question française, à la méthodologie et aux conclusions de la commission. Marie-Eve Desrosiers, met ainsi en évidence ce qu’elle estime être un « biais présentiste » dans la manière dont la commission a analysé la période correspondant aux premiers mois de la guerre civile à la fin de l’année 1990.
Ornella Rovetta interroge  la possibilité d’« écrire l’histoire en commission », c’est-à-dire sur la base d’un corpus archivistique et dans une chronologie définie moins par une question de recherche que par le pouvoir politique.
Via une analyse qu’elle qualifie de « sexospécifique », Caroline Williamson Sinalo met quant à elle en évidence l’occultation des perspectives de genre dans le rapport, non seulement lorsque celui-ci examine les violences et les pratiques de cruauté commises avant et pendant le génocide sur les Tutsi, mais aussi, les accusations de viols formulées à l’encontre de militaires français lors des opérations Noroît et Turquoise entre 1990 et 1994.
Proposant une montée en généralité à partir du contenu du rapport Duclert, Étienne Smith s’intéresse d’une part à la manière dont le rapport examine les tensions et les contradictions qui ont traversé l’institution militaire à propos du Rwanda entre 1990 et 1994, d’autre part à la façon dont cette même institution a réagi à la publication des conclusions de la commission.
Le dossier de réactions au rapport Duclert s’achève par un texte au statut singulier, car n’émanant pas strictement d’une personnalité académique, en la personne de l’écrivain sénégalais Boubacar Boris Diop. Dans ce texte que nous nous réjouissons de publier simultanément en wolof, il propose une remise en contexte du rapport Duclert, dont il souligne bien qu’il est une étape parmi d’autres – et sans doute pas la dernière – dans le chemin vers la « vérité ».

Plusieurs autres textes complètent cet ensemble d’articles. Un article Varia de Florent Piton portant sur l'historiographie du génocide des Tutsi du Rwanda, un entretien avec François Graner, militant de Survie et très engagé sur le dossier Rwandais, ainsi que plusieurs comptes-rendus de lecture.

https://oap.unige.ch/journals/rhca/issue/view/rwanda



« Désescalade de la violence et gestion des foules protestataires. Quelle(s) articulation(s) en France et en Europe aujourd’hui ? »

15 octobre 2021

Fabien Jobard , Andrea Kretschmann, Anne Wuilleumier (dir. INHESJ1), Olivier Fillieule (Université de Lausanne, IEPH), Fabien Jobard (Cesdip), Andrea Kretschmann (Centre Marc Bloch de Berlin), Aurélien Restelli (Cesdip), Pascal Viot (Université de Lausanne, IEPH)

Edition: Défenseur des droits

L’étude « Désescalade de la violence et gestion des foules protestataires. Quelle(s) articulation(s) en France et en Europe aujourd’hui ? » examine les épreuves du maintien de l’ordre en France au cours des dernières décennies ainsi que l’agenda européen de la désescalade de la violence en contexte
manifestant.

À partir d’un dispositif de recherche participatif avec les acteurs de la Police et de la Gendarmerie nationales françaises et de plusieurs enquêtes par entretiens et observations en France et en Europe, elle constate une distance persistante entre les conceptions françaises du maintien de l’ordre et celles promues notamment en Europe du nord, même si les acteurs français regardent désormais les pratiques européennes de maintien de l’ordre avec intérêt.

https://www.defenseurdesdroits.fr/sites/default/files/atoms/files/etres-desescviol-num-29.11.21.pdf

https://www.defenseurdesdroits.fr/sites/default/files/atoms/files/rapportcomplet_etudedesescalade.pdf