Forschungseminar

Angelos Dalachanis: Les « entrelacements » de la Méditerranée orientale

13. Juni | 10:00

Am Donnerstag, den 13.06.2019 findet die dritte Sitzung im FSP "Dynamiken und Erfahrungen der Globalisierung" mit der Thematik "Lokal und doch Global: Religiöse Minderheiten im Mittelmeerraum"" statt.
 

Angelos Dalachanis (École française d’Athènes) spricht zu:

Les « entrelacements » de la Méditerranée orientale : Pour une approche globale d’Egypte et de Palestine à travers l’étude de leurs populations grecques (mi XIXe – mi XXe siècles),

L’historiographie sur les différents pays du Proche-Orient arabe aux XIXe et XXe siècles ne franchit que rarement les limites des périodes chronologiques fixées par le statut politique: elle se focalise soit sur la période ottomane, soit sur celle coloniale, ou encore sur la période des États-nations. Cet enfermement de l’analyse à l’intérieur d’une stricte périodisation peu questionnée s’ajoute un cloisonnement spatial. Même les études qui abordent plus d’une période ou la transition entre deux périodes (de l’ottomane vers la coloniale ou de la coloniale vers la nationale), s’astreignent souvent aux limites territoriales très largement affectées par le récit national des États-nations actuels. Cela a des répercussions sur les populations minoritaires qui sont généralement étudiées dans leur spécificité géographique ou étatique et non dans l’ensemble de la région et/ou dans leur relation avec les pays voisins. A travers l’étude d’une population minoritaire mais dispersée comme les Grecs d’Egypte et de Palestine, je propose à restituer l’unité de la région, non pas au détriment mais de pair avec ses spécificités géographiques, administratives et autres.


Die Sitzung findet von 10 bis 12 Uhr im Raum 4088, IRI THESys, 4. Stock, Friedrichstrasse 191 - 10117 Berlin statt.

Kontakt

Petra Beck
petra.beck  ( at )  cmb.hu-berlin.de


An-Institut

© Centre Marc Bloch 2018 - Deutsch-Französisches Forschungszentrum für Sozialwissenschaften, Berlin

© Centre Marc Bloch 2018 - Deutsch-Französisches Forschungszentrum für Sozialwissenschaften, Berlin