January 01, 2018

Jérémie Gauthier, Fabien Jobard

Edition: Presses Universitaires de France
ISBN: 978-2-1307-8913-0

Manifestations, banlieues, contrôles d’identité, violences, histoire coloniale : la police se trouve au cœur de la question sociale. Institution en quête d’autonomie et instrument du pouvoir étatique, elle contribue également à la fabrication du politique. C’est ce lien entre police, société et politique que cet ouvrage souhaite actualiser à la lumière de recherches récentes en sciences sociales. Depuis une dizaine d’années en effet, des questionnements originaux ont renouvelé la compréhension des ressorts de l’action policière et de ses liens tant avec la société civile qu’avec le champ politique. Les textes rassemblés dans cet ouvrage reviennent ainsi sur de nombreux débats contemporains : les doctrines du maintien de l’ordre, le combat judiciaire autour des contrôles au faciès, l’utilisation de la police en banlieue ou encore la survivance de dynamiques postcoloniales dans l’action policière. À ce titre, l’ouvrage permet de faire le point sur les continuités et les ruptures des pratiques policières, des formes d’activisme qu’elles suscitent et des usages politiques de l’appareil policier. Jérémie Gauthier est chercheur à l’Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux (IRIS-EHESS) et au Centre Marc Bloch de Berlin. Il travaille sur les questions de police et de sécurité en France et en Allemagne ainsi que sur les pratiques et représentations ordinaires des gouvernés face aux administrations. Fabien Jobard est directeur de recherches au CNRS, affecté au Centre Marc Bloch à Berlin. Après avoir travaillé sur la police, les mobilisations contre les violences policières ou les mécaniques correctionnelles, il s’attache aujourd’hui à comparer les cultures pénales en France et en Allemagne.



December 01, 2017

Etienne François , Thomas Serrier

Edition: Arènes
ISBN: 9782352046035

Europa notre histoire
L’héritage européen depuis Homère

Sous la direction d’Étienne François et Thomas Serrier, avec Pierre Monnet, Akiyoshi Nishiyama, Olaf B. Rader, Valérie Rosoux et Jakob Vogel.

Depuis dix ans, la question de l’identité est au cœur du débat intellectuel français. L’idéal européen de l’après-guerre est à bout de souffle (montée des populismes, Brexit, etc.). Échappant à la vision d’une Europe réduite aux institutions de Bruxelles pour s’inscrire dans la longue durée, Europa raconte vingt-cinq siècles d’histoire : la nôtre. Sous la plume de 109 historiens et intellectuels du monde entier.

L’AMBITION D’EUROPA EST DE RACONTER L’EUROPE.
Pas celle de l’Union, mais l’Europe pluriséculaire : à travers ses mémoires brûlantes du xxe siècle, mais aussi celle d’Homère, d’Athènes, de Rome et de Jérusalem, celle de la Raison et des Lumières, des révolutions et de la colonisation, de Léonard et de Napoléon, de la terre et des paysans, de la lutte des classes et de la grève, de l’État providence et du capitalisme, du vin et de la bière.

Raconter l’Europe à travers son imaginaire, ses utopies, ses démons, ses trous noirs, tout ce qui, dans le passé, irrigue le présent et constitue la mémoire : l’histoire telle qu’elle a été vécue par les peuples.

L’ampleur du propos, la somme d’intelligences mobilisées font de ce livre un événement intellectuel.

En dépassant le cadre de notre seul pays pour se placer à l’échelle de toute l’Europe, ce livre répond aux questions que chacun se pose :
QUI SOMMES-NOUS ? D’OÙ VENONS-NOUS ? OÙ ALLONS-NOUS ?
La réponse en un volume de 1 392 pages.



November 28, 2017

Emmanuel Delille , Henri Ellenberger

Edition: Ens Lsh Lyon
ISBN: 2847889310

L’« Ethnopsychiatrie » d’Henri Ellenberger est la première synthèse de langue française sur cette discipline hybride située entre psychiatrie et ethnologie, qui s’est développée après-guerre à la fin des empires coloniaux et qui a connu un succès foudroyant ces dernières décennies. Ce corpus présente un grand intérêt du point de vue de l’histoire des sciences humaines et sociales. D’une part, il constitue un cas d’étude de circulation des savoirs entre la France et l’Amérique du Nord, puisqu’il a été rédigé à Montréal par un médecin et chercheur formé à Paris. D’autre part, il permet d’interroger le moment de transition entre la médecine coloniale et les pratiques contemporaines de l’ethnopsychiatrie en métropole avec des migrants. Cette nouvelle édition en trois parties s’ouvre par une présentation générale qui resitue les sources dans le contexte des savoirs de l’époque, en mettant l’accent sur les acteurs et les réseaux savants, entre médecine, psychologie et sciences sociales, dans une perspective historique. Le texte original est quant à lui reproduit à l’identique et annoté. Enfin un choix d’archives inédites est proposé, dont un enseignement délivré au Canada et un échange épistolaire avec Georges Devereux.



November 01, 2017

Franck Hofmann, Markus Messling

Edition: Kulturverlag Kadmos
ISBN: ISBN 978-3-86599-384-7

»Schließlich blüht die modische Verneinung von Modernität, Vernunft und Aufklärung auf beiden Seiten unseres gemeinsamen Mittelmeeres.« Sadik J. Al-Azem

In der Méditerranée kommen die Zukunftsprobleme der globalen Welt wie unter einem Brennglas zur Sichtbarkeit: Europa muss sich vom Süden her neu entwerfen.

Mit Texten von

Sadik J. Al-Azem, Étienne Balibar, Raffaele Carbone, Volkan Çidam, Roberto Dainotto, Depression Era, Hanno Ehrlicher, Ottmar Ette, Gunter Gebauer, Mohamed Kerrou, Yann Lafon, Giovanni Levi, Nora Lafi, Nazan Maksudyan, Sandro Mezzadra, Tanja Michalsky, Sarga Moussa, Valentina Neri, Diogo Sardinha, Adania Shilbi, Frieder Otto Wolf



October 13, 2017

Sonia Combe , Antoine Spire

Edition: Le Bord de l'Eau
ISBN: 9782356875358

A partir d’un texte de Christa Wolf, il s’agit de la première interprétation des rapports de genre dans un pays communiste (la RDA) qui permet une autre perception du rôle et de l’autonomie des femmes sous le « socialisme réel » que celle généralement réduite à la soumission (à l’État, au mâle).

En novembre 1984, Christa Wolf ouvrait la première conférence de l’Association des gynécologues psychosomaticiens de RDA réunis à Magdebourg. Dans son discours intitulé « Maladie et privation d’amour », elle s’interrogeait sur l’évolution de la médecine moderne dont les progrès en matière d’appareils médicaux éloignaient toujours davantage les praticiens de leurs patients. Par-delà son regard sur la relation entre l’âme et le corps, Christa Wolf informait aussi des attentes des femmes qui avaient pris au mot les promesses d’égalité des sexes en régime « socialiste réel ».

Quelques années plus tôt Georges Canguilhem, résistant au scientisme triomphant, se proposait de continuer à penser la médecine comme un art qui devait s’adapter à chaque individu malade. Déplorant la disparition progressive de la clinique, il plaidait pour un dialogue continu entre le patient et le médecin

Tandis que Sonia Combe s’appuie sur le discours de Christa Wolf pour appréhender l’expérience communiste à partir de l’étude de genre, revenant sur la double leçon de Christa Wolf et de Canguilhem, Antoine Spire se demande dans quelles conditions un retour de la médecine à la pratique clinique pourrait se faire et répondre à la demande des malades.