Publikationen


Survivre aux Empires. Islam, identités nationales et allégeances politiques en Bosnie-Herzégovine

21.Mai 2015

Xavier Bougarel

Edition: Karthala
Collection: Meydan
ISBN: 9782811113070

Entre 1992 et 1995, la Bosnie-Herzégovine a été le théâtre d’une guerre sanglante, symbolisée par le siège de Sarajevo et le massacre de Srebrenica. Depuis, elle reste tiraillée entre les aspirations divergentes de ses trois communautés bosniaque (musulmane), serbe (orthodoxe) et croate (catholique). Toutefois, l’histoire post-ottomane de la Bosnie-Herzégovine n’est pas seulement marquée par la montée des idéologies nationalistes, mais aussi par la rémanence des logiques impériales. Du reste, de 1918 à 1992, la Yougoslavie fut-elle autre chose qu’un petit Empire sud-slave ?

Dans ce contexte, l’histoire des musulmans bosniens reste singulière. Jusqu’aux années 1960, ceux-ci restent en effet étrangers à toute identification nationale et se replient sur leur identité religieuse. En 1968 seulement, la Yougoslavie communiste reconnaît l’existence d’une nation musulmane. Mais, dans le même temps, la modernisation accélérée de la société bosnienne se traduit par sa sécularisation rapide. En 1993, alors que la guerre fait rage, le nom national « Musulman » est abandonné au profit du nom « Bosniaque », mais la mise en avant de l’islam comme élément central de la nouvelle identité bosniaque s’accompagne de diverses tentatives de réislamisation. Finalement, les dirigeants bosniaques n’assurent la survie de leur communauté qu’en internationalisant le conflit bosnien et, jusqu’à aujourd’hui, ils restent confrontés aux paradoxes constitutifs de l’identité nationale bosniaque.

Basé sur de nombreux séjours sur le terrain et sur une connaissance intime des sources écrites, cet ouvrage constitue une analyse novatrice de l’histoire post-ottomane et post-communiste des musulmans bosniens. Il explore des aspects méconnus de la crise yougoslave, rend compréhensibles les ambiguïtés autour desquelles s’est constituée l’identité nationale bosniaque, reconstitue les transformations de l’islam bosnien, de la fin de l’époque ottomane à nos jours. Ce faisant, il renouvelle les réflexions sur les guerres et les après-guerres de l’espace yougoslave, sur la constitution des identités nationales et la force des héritages impériaux en Europe de l’Est, et sur la présence de l’islam en Europe.

Xavier Bougarel est chercheur au CNRS, rattaché au Centre d’études turques, ottomanes, balkaniques et centrasiatiques à Paris, et au Centre Marc Bloch à Berlin. Il est l’auteur de Bosnie, anatomie d’un conflit (1996) et, avec Nathalie Clayer, de Les musulmans de l’Europe du Sud-Est. Des empires aux États-nations (2013). Il a co-dirigé plusieurs ouvrages collectifs dont The New Bosnian Mosaic (2007) et Investigating Srebrenica (2012).


Source: http://www.karthala.com/meydan/2956-survivre-aux-empires-islam-identite-nationale-et-allegeances-politiques-en-bosnie-herzegovine-9782811113070.html



Les Allemands décomplexés

07.Mai 2015

Sébastien Vannier

Edition: Ateliers Henry dougier
Collection: Lignes de vie d'un peuple

De l’Allemagne, notre si proche voisine, nous croyons tout connaître : son passé
qui a ravagé l’Histoire européenne, son modèle économique à succès ou même
ses quartiers berlinois « underground ». Mais ces sujets récurrents sont loin de
couvrir la richesse et la diversité de ce pays à la fois fascinant et jalousé. Sébastien
Vannier nous offre dans Les Allemands, décomplexés, un tour d’Allemagne très
utile, sous forme de reportages et d’entretiens avec des personnalités qui font la
société allemande d’aujourd’hui et de demain. Nous y rencontrons notamment le
journaliste d’investigation Günter Wallraff, l’ancienne chef de l’Eglise protestante
Margot Käßmann, l’actrice Martina Gedeck ou encore l’éminent climatologue
Ottmar Edenhofer. Le but : prendre systématiquement le contre-pied des clichés
qui peuvent exister sur l’Allemagne d’une part mais aussi se projeter vers l’avenir,
en cherchant partout, les débats, les projets qui animeront le pays ces prochaines
années. Est-ce que Berlin attirera toujours autant les jeunes ? Comment les
métropoles comme Cologne, Hambourg, Francfort ou Leipzig se développent-telles
? Quelle Europe souhaitent les Allemands ? Comment vont-ils concilier
famille et carrière à l’heure où leur taux de fécondité pose un vrai problème ?
C’est tous ces angles que Sébastien Vannier souhaite développer dans cet ouvrage,
en évitant soigneusement de consacrer des chapitres à la bière, au football et aux
grosses voitures bien sûr.


L’auteur : Sébastien Vannier est le correspondant en Allemagne du quotidien
Ouest-France depuis 2009 et préside la rédaction allemande du magazine
européen en ligne cafebabel.com. Il est également responsable de la
communication du Centre Marc Bloch, centre de recherche franco-allemand en
sciences sociales.



Leeres Zentrum. Das Mittelmeer und die literarische Moderne

07.Mai 2015

Franck Hofmann , Markus Messling

Edition: Kulturverlag Kadmos
ISBN: 3865992560

Die Autoren dieses Bandes reflektieren das Mittelmeer als zentralen Bezugspunkt des europäischen Bewusstseins im Moment einer radikalen Krise, die im Zeichen forcierter Modernisierungen, des Kolonialismus und der Kriege der ersten Hälfte des 20. Jahrhunderts aufbricht.

Als Vorbildkultur taugt ihnen die beschriebene Méditerranée nicht mehr, jedenfalls nicht ungebrochen, und auch nicht mehr als Zentrum einer globalisierten Weltgesellschaft. So verzeichnen sie ein letztes Mal das kulturelle Inventar des Mittelmeers und lösen sich, jeweils auf spezifische Art, von der Vorstellung einer im Süden als Norm zu gewinnenden Klassizität und Humanität. Doch auch wenn das mediterrane Erbe in der Moderne radikal in Frage gestellt und die kulturelle Geographie des Mittelmeers neu geordnet wird, bleibt der Bezug zum Süden doch Teil der Bestimmungen des Europäischen. Er lässt sich als Konfrontation der Autoren mit einem leeren Zentrum beschreiben, das nicht mehr die Hoffnung auf eine Ordnung des Maßes oder das Versprechen ursprünglicher Vitalität bereithält, ohne das aber ihre ästhetischen und anthropologischen Reflexionen nicht denkbar wären.

Wie über Europa nachdenken, wenn nicht aus dieser Verschiebung heraus? In der Kulturkrise Europas unserer Tage erscheinen die hier präsentierten Texte daher geradezu gegenwärtig.

Foto- und Textquelle: http://www.kulturverlag-kadmos.de/buch/leeres-zentrum.html.



L’interprétation. Un dictionnaire philosophique

01.Mai 2015

Denis Thouard , C.Berner

Edition: VRIN
Collection: Varia
ISBN: 978-2-7116-2628-1

L’interprétation est au cœur de notre intelligence de nous-mêmes, des autres et du monde. C’est pourquoi ses méthodes jouent un rôle essentiel dans les différents champs des sciences humaines (philosophie, critique littéraire, sciences sociales, psychanalyse, anthropologie, droit, histoire, science politique, théologie …). Il est donc indispensable d’en clarifier les opérations. Tel est le propos de ce dictionnaire philosophique qui a mobilisé quelques 50 auteurs français et étrangers, invités à rédiger plus de 70 articles consacrés aux concepts fondamentaux de l’interprétation et dégageant ainsi ses principaux problèmes et enjeux pour la pensée contemporaine.



La République de Moldavie face au défi de crises multiples

01.März 2015

Julien Danero Iglesias

Edition: Revue d'études comparatives Est-Ouest
ISBN: 0338-0599

Julien Danero Iglesias, Post-Doc am CMB im Jahr 2012, über das Thema: La République de Moldavie face au défi de crises multiples.
Beiträge von ihm u.a.:
 
  • Avant-propos: La Moldavie au défi de crises multiples
  • L'émigration vue par ceux qui restent. L'imaginaire de la migration à Cahul, Moldavie
Weitere Informationen : http://www.necplus.eu/action/displayJournal?jid=REC (Fotoquelle)


Gouverner le Climat ? 20 Ans de Négociations Internationales

15.Januar 2015

Stefan Aykut , Amy Dahan

Edition: Presses de Sciences Po
Collection: Références
ISBN: 2-7246-1680-4

Depuis vingt ans, le problème climatique s'est hissé au sommet de l'agenda mondial, et un processus multilatéral s'est mis en place pour y répondre. Or, les concentrations de gaz à effet de serre dans l'atmosphère, responsables des dérèglements climatiques, ont atteint un niveau record en 2013.

Comment apprécier le bilan de ces négociations ? Revenant sur le traitement politique du changement climatique, du protocole de Kyoto à aujourd'hui, les auteurs proposent une analyse de ces enjeux et d'une gouvernance qui suscite autant d’attentes qu’elle crée de désillusions.

Est-il possible de changer de paradigme, alors que le monde connaît des accélérations majeures et se voit confronté à de multiples crises ? Dans quel cadre repenser le défi climatique pour y faire face et l’inscrire dans le champ des futurs ?

Une référence sur le changement climatique et les questions stratégiques qu’il pose : rapports entre science et politique et rôle des experts, évolution de la géopolitique du climat, transition énergétique en Europe, aux États-Unis et dans les grands pays émergents, articulations entre problème climatique et globalisation, entre adaptation et développement.

Plus d'informations : www.pressesdesciencespo.fr/fr/livre/?GCOI=27246100821210



La fabrique de l'urbanisme : Les cités-jardins, entre France et Allemagne, 1900-1924

18.September 2014

Elsa Vonau

Edition: Presses Universitaires du Septentrion
ISBN: 2757407724

Présentation de l'éditeur

Lorsqu'au tournant du XXe siècle, un anglais idéaliste lance l'idée de construire des villes nouvelles baptisées "cité-jardin", l'expérience remorque très rapidement des adeptes en France et en Allemagne. Ces réformateurs fondent des associations pour promouvoir le projet dans leur pays. Creuset d'expériences réformatrices puisant à diverses inspirations (de la protection de la nature à l'habitation économique), la cité-jardin a cristallisé de multiples formes d'échanges. Objet de débats et de controverses à l'intérieur du milieu réformateur, cette expérience d'aménagement urbain a impulsé la circulation des hommes et des représentations par-delà les frontières, inspiré des collaborations inédites entre les métiers et favorisé de nouvelles formes d'intervention publique sur l'espace urbain. La manière dont ces circulations ont participé de l'émergence du champ de l'urbanisme fonde l'interrogation de cet ouvrage. L'analyse suit la trajectoire de l'expérience des cités-jardins entre 1900 et le début des années vingt, en France et en Allemagne, deux pays qui par leurs rythmes d'urbanisation fortement décalés offrent un cadre intéressant à l'exploration des télescopages et des interactions au fondement de savoirs novateurs et de pratiques inédites. Le choix du cadre comparatif fonde par ailleurs le socle heuristique d'une recherche qui met en perspective la signification et la portée de l'action réformatrice dans des contextes politiques et sociaux contrastés.



Sociologie du droit et de la justice

20.August 2014

Claire de Galembert , Thierry Delpeuch , Laurence Doumoulin

Edition: Armand Colin
ISBN: 2200246455

La sociologie du droit et de la justice connaît un essor remarquable. De nombreux travaux éclairent d’un jour nouveau les rapports entre droit et société. Accordant une large place aux approches empiriques, ce manuel propose une synthèse des derniers acquis de la recherche en huit grandes thématiques : normes juridiques et normes sociales, cultures et conscience du droit, principes de justice et formes de jugement, droit et État, droit et action publique, professions juridiques, institutions de justice, rapports entre droit et activités économiques.
Volontairement interdisciplinaire, ce manuel de sociologie emprunte aussi bien à la science politique, à l’histoire ou à l’anthropologie. Phénomène de judiciarisation, usages du droit par les mouvements sociaux, introduction de préoccupations gestionnaires dans l’exercice de la justice ou encore transnationalisation d’activités juridiques et judiciaires autrefois monopolisées par l’État-nation… autant de questions qui seront ici abordées.
Un manuel destiné aux étudiants en sociologie, en science politique, ainsi qu’à ceux qui préparent les concours d’accès aux métiers de la justice, de la police ou de l’administration.



Lesen, Kopieren, Schreiben. Lese- und Exzerpierkunst in der europäischen Literatur des 18. Jahrhunderts

31.Mai 2014

Elisabeth Décultot

Edition: Ripperger & Kremers
ISBN: 3-943999-33-5

mit Beiträgen von:

Anthony Grafton, Helmut Zedelmaier, Klaus Weimar, Catherine Volpilhac-Auger, Elisabeth Décultot, Hans Georg von Arburg, Hans Dietrich Irmscher, Sven Aage Jørgensen, Laurent Jaffro, Christian Helmreich, Sylvie Le Moël und Jean-Claude Bonnet

Exzerptsammlungen »sind keine bloßen Sammlungen von Titeln oder Zitaten, sondern bilden das Gedächtnis eines Individuums ab, spiegeln seine Arbeitsmethode sowie sein kulturelles Umfeld wider. Auf halbem Weg zwischen [...] Bücherkatalog und Werkentwurf stellen [sie] hybride Objekte dar, deren Fruchtbarkeit der vorliegende Band beleuchtet.« (Elisabeth Décultot)

Seit der Renaissance wurden die europäischen Gelehrten aufgefordert, Exzerpthefte – mit anderen Worten, Sammlungen von Leseaufzeichnungen – anzulegen. Die allzeit verfügbaren Exzerpthefte, die bei jeder Lektüre mit neuen Informationen angereichert wurden und gelegentlich den Umfang von ganzen handgeschriebenen Bibliotheken einnahmen, waren einerseits Zeugnisse gelehrter Lesetätigkeit und lieferten andererseits wertvolles Material für das Schreiben der eigenen Werke. Mit Exzerptmagazinen haben nicht nur die bedeutendsten Humanisten gearbeitet, sondern auch Schriftsteller nachfolgender Jahrhunderte. Das vorliegende Buch will die Rolle beleuchten, welche diese Wissens- und Textspeicher für das literarische Schaffen des 18. Jahrhunderts – ganz besonders für Autoren wie Shaftesbury, Montesquieu, Winckelmann, Lichtenberg, Hamann, Herder, Jean Paul, Heinse und Louis- Sébastien Mercier – gespielt haben.

Die französische Fassung erschien unter dem Titel »Lire, copier, écrire: Les bibliothèques manuscrites et leurs usages au XVIIIème siècle« bei © CNRS éditions, 2003.



An-Institut

© Centre Marc Bloch 2018 - Deutsch-Französisches Forschungszentrum für Sozialwissenschaften, Berlin

© Centre Marc Bloch 2018 - Deutsch-Französisches Forschungszentrum für Sozialwissenschaften, Berlin