Prof. Dr. Boris Gresillon | Assoziierter Forscher

Mobilität, Migration und räumliche Neuordnung
Centre Marc Bloch, Friedrichstraße 191, D-10117 Berlin
E-Mail: boris.gresillon  ( at )  cmb.hu-berlin.de Tel: +49(0) 30 / 20 93 70700

Mutterinstitut : Aix-Marseille-Université | Position : Assoziierter Forscher am CMB (Pole 2: Raum-Mobilität-Migration) | Fachbereich : Geographie |

Biographie

Après des études de géographie menées parallèlement à l´école normale supérieure de Fontenay St Cloud et à l´université de Paris-I, j´ai été Allocataire-moniteur-normalien affecté à la TU et rattaché en tant que doctorant au Centre Marc Bloch (1995-2000). J´ai soutenu ma thèse sur "Berlin, métropole culturelle - essai géographique" en mai 2000, thèse qui fut publiée en francais en 2002 (Belin) et en allemand en 2004 (BWV).

En 2001, j´ai été nommé maitre de conférences en géographie à l´université Aix-Marseille, avec comme laboratoire de rattachement l´UMR Telemme au sein de la Maison méditerranénne des sciences de l´homme. Depuis lors, j´ai élargi mes champs de recherche aux terrains méditerranéens, tout en poursuivant mon travail sur Berlin et l´Allemagne. En 2005-06, sur invitation du professeur Etienne Francois, j´ai été professeur invité à la TU Berlin. En 2010, j´ai soutenu ma thèse d´habilitation sur le thème "Ville et création artistique" et en 2011, j´ai été nommé professeur à l´université Aix-Marseille.

J´ai suivi de très près l´organisation de l´événement "Marseille-Provence 2013, capitale européenne de la culture", qui fut à l´origine de mon projet de recherches actuel portant sur les capitales européennes de la culture en tant qu´agents d´aménagement du territoire urbain.

Enfin, de 2014 à 2016 je fus Attaché universitaire à l´Ambassade de France de Berlin, avant de réintégrer la recherche au CMB par le biais d´une bourse de recherche octroyée par la fondation Alexander-von-Humboldt.

Forschungsthema

Nach meiner Dissertation (2000) habe ich meine Forschungsschwerpunkte an andere Kulturstädte (u. a. Marseille, Brussel, Lille) und an andere Themen (Kulturelle Brachländer, Künstler als Akteure in der Stadt, ECoC / Europäische Kulturhauptstädte, kreative Stadt, Kultur und Gentrifizierung, etc.) erweitert.

 

Meine jetzigen Forschungsschwerpunkte sind folgende: erstens ein theoretischer Anstaz mit der Frage einer potentiellen Hybridisierung zwischen den Sozialwissenschaften und den Künsten, und zweitens ein praktischer Ansatz mit den urbanen Transformationen, die bei einigen Europäischen Kulturhauptstädten entstehen (s. weiter).

Titel der Dissertation

"Berlin métropole culturelle - essai géographique" (2000)

Institution der Dissertation

Ecole normale supérieure (Fontenay-st-Cloud)

Betreuer

Prof. Dr. Violette Rey

"Capitales européennes de la culture et transformations urbaines"

Les capitales européennes de la culture existent depuis plus de 30 ans et elles sont devenues, avec le programme Erasmus, l'un des programmes les plus populaires de l'Union européenne. Ce programme récompense chaque année deux villes de l'UE. Nombreux sont les rapports qui existent sur les capitales européennes de la culture et qui portent notamment sur leurs impacts en termes touristiques et économiques, mais il existe en revanche peu de littérature sur les impacts urbains. Or, au-delà des festivités culturelles et des manifestations artistiques organisées pendant toute une année, certaines villes font le choix d'utiliser le label européen à des fins de transformations urbaines plus ou moins importantes. Il s'agit pour elles de se saisir de l'opportunité d'être "capitales européennes de la culture" non seulement pour enrichir leur paysage culturel par la création de nouveaux musées, de salles de concert, etc. mais aussi, plus profondément, pour se transformer via d'intenses opérations de rénovation ou de réhabilitation urbaine. Ce sont parfois de nouveaux quartiers urbains qui voient le jour, tandis que les centre-villes sont réhabilités. Au final, la question de la gentrification se pose partout, ainsi que la question corollaire : la "culture en capitale", d'accord, mais pour qui ? Le projet envisage une comparaison européenne à la fois Nord-Sud et Est-Ouest en étudiant les cas de Liverpool 2008, Essen-Ruhr 2010, Istanbul 2010, Pescz 2010, Marseille 2013 et Mons 2015.

"Kunst und Forschung"

Pour une hybridation entre arts et sciences sociales

29.Mai 2020

Boris Gresillon

Essay aus Sammelband
Art
Edition: CNRS Éditions
Collection: Art
ISBN: EAN électronique : 9782271135469

Ce livre part d’un double constat : les chercheurs en sciences sociales comme les créateurs peinent de plus en plus à saisir et à déchiffrer le monde contemporain dans sa globalité. Le renouvellement de leurs concepts, de leurs méthodes et de leurs pratiques ne suffit plus à assurer leur pérennité. Face à cette impasse, Boris Grésillon propose une piste originale : et si la rencontre, l’entrelacement voire l’hybridation des sciences sociales et des arts leur permettaient de dépasser leurs limites et d’échafauder ensemble de nouveaux protocoles de travail, d’imaginer d’autres problématiques, d’inventer un langage commun ? Et si le pas de deux des arts et des sciences s’avérait scientifiquement fécond ? L’auteur explore cette hypothèse et la soumet à un examen théorique, pratique et opérationnel. Il en ressort un essai foisonnant, basé sur un corpus renouvelé autant que sur des récits concrets de rencontres fructueuses entre artistes et chercheurs. 

L'auteur : Boris Grésillon

Boris Grésillon est géographe de l’art et chercheur en sciences sociales, professeur à l’université Aix-Marseille. Il a déjà publié, sur des thèmes voisins, Berlin, métropole culturelle (Belin, 2002) et Géographie de l’art (Economica, 2014). 


Berlin aujourd'hui

01.Oktober 2017

Boris Gresillon , Sébastien Vannier

Edition: Presses Universitaires du Septentrion
Collection: Allemagne d'aujourd'hui
ISBN: 2757415956

Ce dossier sur « Berlin aujourd'hui » porte sur la vitalité économique et culturelle de la ville de Berlin aujourd'hui sur fond d’histoire et de travail de mémoire. Il éclaire les évolutions de la ville en une grande métropole urbaine depuis l’unification et intègre une réflexion sur l’impossibilité d’une réforme territoriale qui aurait pu conduire à la fusion des Länder de Berlin et du Brandebourg et comment, sans fusion, les deux Länder coordonnent ou pas leurs politiques.