Dr. Serge Reubi | Forscher Fellow

Dynamics and Experiences of Globalisation
Centre Marc Bloch, Friedrichstraße 191, D-10117 Berlin
Email: serge.reubi  ( at )  gmail.com Tel: +49(0) 30 / 20 93 70700

Home Institution : Centre Alexandre Koyré | Position : Maître de conférences au Muséum national d'histoire naturelle | Disciplines : History |

Biography

Né en 1974, à Berne, j'ai obtenu en 2001 une maîtrise en histoire, anthropologie sociale et langue et littérature françaises aux universités de Neuchâtel et Lausanne. Entre 2001 et 2004, j'ai occupé un poste de collaborateur scientifique à l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (ETH) dans le cadre d'un projet financé par le Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS) et le programme européen COST 340 intitulé "Entwicklung des Transitverkehr-Systems und deren Auswirkungen auf die Raumentwicklung in der Schweiz 1850-2020", sous la direction du professeur Kay W. Axhausen. Parallèlement à mon activité dans le cadre de ce projet, j'ai obtenu de 2003 à 2005 un financement du FNS pour rédiger ma thèse de doctorat dans le cadre d'une co-tutelle entre l'université de Neuchâtel et l'Ehess (Centre Alexandre Koyré), sous la direction de Laurent Tissot, professeur à l’Université de Neuchâtel, et Claude Blanckaert, directeur de recherche au CNRS. De 2006 à 2009, j'ai enfin été rattaché au projet "Le passé en vitrine. Une histoire de l’usage des vestiges matériels (19e-20e siècles)", sous la direction de Marc-Antoine Kaeser, professeur associé à l’université de Neuchâtel et directeur du musée d'archéologie de Neuchâtel (Laténium). En 2008, j'ai soutenu ma thèse de doctorat intitulée "Gentlemen, prolétaires et primitifs. Institutionnalisation, pratiques de collection et choix muséographiques dans l'ethnographie suisse (1880-1950)", puis ai collaboré à l'exposition "Retour d'Angola", montée par Marc-Olivier Gonseth au Musée d'ethnographie de Neuchâtel dont j'ai co-édité le catalogue en 2010. De 2009 à 2013, j'ai occupé un poste de maître-assistant à l'institut d'histoire de l'université de Neuchâtel. dans ce cadre, j'ai participé, sous la direction du professeur Olivier Christin à la préparation du second volume du Dictionnaire des concepts nomades. En juin 2013, j'ai obtenu une bourse de recherche de trois ans auprès du FNS, qui me permettra de travailler dès octobre 2013 pendant 18 mois au Centre Marc-Bloch, puis à l'université de Cambridge.

En octobre 2018, je suis recruté comme mâitre de conférences au Muséum national d'histoire naturelle et rattaché au Centre Alexandre Koyré.

CV File

La société vue du ciel. Les vues aériennes, les sciences sociales et leurs savants (1918-1940)

In diesem Projekt studiere ich die Verwendeungen der Luftfotografie in den französichen Sozialwissenschaften der Zwischenkriegsjahren. Dadurch möchte ich erstmals an die Geschichte der Objektivität und des wissenschaftlichen Ethos in den Sozialwissenschaften beitragen, aber auch verstehen, wie Aeronautik und Sozialwissenschaften zusammenarbeiten und die Zirkulation des Wissens zwischen der Zivilwissenschaften und Militärwissenschaften verfolgen; endlich ist die Studie ein Beitrag zur Analyse der Verwendung von visuellen Technologien in kolonialen Gebiete.

37 | 2020 Revue d'histoire des sciences humaines. "Nommer les savoirs"

September 30, 2020

Guillaume Mouralis , Martin Herrnstadt , Léa Renard , Serge Reubi , Nikola Tietze

Artikel
Revue d'histoire des sciences humaines
Edition: Éditions de la Sorbonne
Collection: Revue d'histoire des sciences humaines
ISBN: 979-10-351-0593-8

Les noms des savoirs sont souvent des boîtes noires que l’on manipule avec ingénuité. Pourtant, qu’ils forgent de nouveaux intitulés pour leurs pratiques savantes ou reprennent des dénominations existantes, les savants eux-mêmes y prêtent une grande attention. Étudier la façon dont on nomme et regroupe les savoirs permet de travailler sur leur émergence, les conditions de leur succès, leurs resémantisations invisibles ou les controverses qui les ont traversés. La dénomination et l’agrégation des savoirs sont indissociables de partitions, de découpages et de distinctions. À travers l’analyse des différentes épithètes feuilletant la « géographie » dans la France des xixe-xxe siècles, on met par exemple au jour une histoire beaucoup moins unitaire que ne le voudraient les représentations autochtones. Souvent transnationaux, les cas étudiés témoignent des appropriations variées d’un même terme comme « enquête », « ethnopsychiatrie » ou le diptyque philologie/linguistique. Enfin, en s’arrêtant sur « behavioral sciences », « moral sciences », « Geisteswissenschaften » ou « sciences humaines » c’est l’objet même de la Revue d’histoire des sciences humaines qui se trouve interrogé.


Publications

Reubi Serge. 2018. « La photographie aérienne, un outil militaire au service des sciences sociales. Circulations des savoir-faire, malléabilité des usages et difficultés d’appropriation (1918-1935) », Revue d’histoire des sciences humaines (Après 1918. Reconfiguration des savoirs des sciences de l'homme) 33, 187-210.

Reubi Serge. 2018. « Un homme pressé. Arnold Van Gennep, l’indépendance de l’ethnographie et le congrès de Neuchâtel », in Laurière Christine, Arnold van Gennep : Terrains, oppositions, réseaux, Editions du CTHS, 99-116.

Reubi Serge. 2017. « La part du peintre. Photographie, peinture et ethnographie. Jean Gabus et Hans Erni en Mauritanie (1950-1951) », in Lafontant Chantal, Transitions. La photographie dans le canton de Neuchâtel 1840-1970, Neuchâtel : MAHN, 99-105.

Reubi Serge et Doyen Audrey. 2017. « Les réseaux de marchands et de donateurs aux musées ethnographiques suisses. Les processus d’acquisition des collections savantes comme modalité de définition du savant et de construction de la ville », in Brait Andrea et Fruh Anja, Politique de la mémoire. Ethnografische und historische Museen als Orte geschichtspolitischer Verhandlungen vom 19. bis zum 21. Jahrhundert (Itinera. Beiheft zur Schweizerischen Zeitschrift für Geschichte), 91-107.

REUBI Serge. 2016. « Etudier les traditions mineures en histoire des sciences à travers l’ethnographie suisse du 20e s », in Revue d’histoire des sciences humaines (28), Paris : Presses de la Sorbonne, 191-224.

Reubi Serge. 2016. « Vers les collectes disciplinaires : ethnographie, zoologie et géologie dans les expéditions savantes suisses dans l’outre-mer (1890-1930) », inBondaz Julien, Dias Nélia et Jarrassé Dominique, Collecter et collectionner par-delà nature et culture (Gradhiva), 96-121.